Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Wall Street célèbre le ralentissement de l’inflation

[ad_1]

(New York) La Bourse de New York a célébré mardi une inflation qui a ralenti à 3,2% en octobre sur un an aux Etats-Unis, les indices étant en forte hausse.




L’indice Dow Jones a avancé de 1,16%, le NASDAQ, à dominante technologique, a grimpé de 2,05% et le S&P 500 a gagné 1,59% vers 9h55, heure de l’Est.

L’indice des prix à la consommation (IPC) américain a ralenti à 3,2 % contre 3,7 % sur un an en octobre, mieux que prévu. Sur un mois, les prix n’ont pas changé.

Hors prix alimentaires et énergétiques, l’inflation ralentit cependant moins vite, s’établissant à +0,2% sur le mois et +4% sur un an.

Ces chiffres « tuent dans l’œuf les dernières chances d’une hausse des taux d’intérêt en décembre », a assuré Andrew Hunter de Capital Economics, évoquant la prochaine réunion monétaire de la banque centrale américaine (Fed).

Craig Erlam, analyste chez Oanda, juge que « la Fed sera agréablement surprise ». Les membres du Comité monétaire « se sentiront plus détendus en sachant qu’ils vont dans la bonne direction », a ajouté l’analyste interrogé par l’AFP.

« L’inflation reste bien supérieure à l’objectif, mais évolue dans la bonne direction », a commenté Rubeela Farooqi, économiste en chef.

« Nous pensons que ces données soutiennent l’idée d’une pause continue dans les hausses de taux de la Fed même si les décideurs politiques souhaitent maintenir un biais restrictif alors que les prix continuent de monter », a ajouté l’analyste.

Le spectre d’une éventuelle hausse définitive des taux s’évaporant aux yeux du marché, le dollar a dégringolé de 1,22% face à la monnaie européenne, franchissant le seuil de 1,08 dollar pour un euro.

Quant aux rendements obligataires à dix et deux ans, ils ont chuté rapidement. Le taux à dix ans est tombé à 4,45% contre 4,63% la veille, au plus bas depuis fin septembre. Le taux à deux ans s’est replié à 4,84% contre 5,03% lundi.

Une détente du marché obligataire favorise généralement les actions.

Autre nouvelle favorable sur le front de la politique budgétaire, le nouveau président de la Chambre des représentants Mike Johnson a indiqué mardi qu’une résolution temporaire évitant une fermeture des services fédéraux («shutdown») pourrait être votée à la Chambre dès mardi.

Du côté des valeurs, l’enseigne de bricolage Home Depot gagne 5,48% tandis que le groupe annonce des ventes et des bénéfices en baisse, mais meilleurs que prévu.

« Nous avons constaté un intérêt constant des clients pour les petits projets et avons ressenti une pression pour certains gros budgets, dans certaines catégories », a déclaré Ted Decker, responsable du groupe.

Les onze secteurs du S&P étaient dans le vert, à commencer par le secteur immobilier (+3,70%), celui qui a le plus souffert de la hausse des taux d’intérêt au cours des dix-huit derniers mois.

Les produits de consommation (+2,87 %) et les services publics (+2,09 %) ont également stimulé tous les secteurs.

Les constructeurs de véhicules électriques ont le vent en poupe, notamment Tesla qui gagne près de 5%, mais aussi ses plus petits concurrents comme Rivian (+4,42%) ou Lucid (+7,43%).

Microsoft a atteint un nouveau sommet historique à 371,30 $ (+1,25 %).

L’action du fabricant de cartes graphiques et de microprocesseurs, très apprécié du secteur de l’intelligence artificielle, approchait les 500 dollars, gagnant près de 2% à 496 dollars.



[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button