Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Vous souhaitez… Soutenir des projets culturels

[ad_1]

Vous souhaitez… Soutenir des projets culturels

C’est trop souvent le lot des petites villes et Audenge, commune du bassin d’Arcachon, ne déroge pas à la règle : elle n’avait pas sa librairie. Du moins jusqu’à cet été, où Émilie Peyroulet a ouvert La Petite Parenthèse, qui est aussi un salon de thé et un lieu d’animations, notamment autour des questions d’inclusion et de handicap. Une librairie toute neuve, au rez-de-chaussée, à deux pas du château d’eau et de l’ancien lavoir.

Timeo a déjà ses marques là-bas, au rayon manga. Il est le jeune fils d’Audrey Peyramaure qui y vient au moins une fois par semaine : « Avant l’arrivée d’Émilie (ici, on appelle la libraire par son prénom, NDLR), J’achetais mes livres en grande surface, ou je les empruntais à la médiathèque. A La Petite Parenthèse, c’est plus pratique et c’est plus sympa. » La jeune caissière a souhaité aller plus loin dans son soutien, en participant modestement à la campagne de financement participatif du site J’adopte un projet, qui faisait référence à la librairie.

Le site a été créé par des financiers solidaires de Nouvelle-Aquitaine (Cigales, Crédit coopératif, France Active, Adie) pour former des tables rondes citoyennes. Le mois dernier, La Petite Parenthèse a franchi le premier cap des 2 000 € de dons, grâce aux nombreux habitants du petit port. Cela permettra à Émilie Peyroulet de réaliser de nouveaux travaux et d’améliorer sa marque.

« En tant qu’ancienne éducatrice spécialisée, j’avais envie de promouvoir les livres sur l’inclusion, explique la libraire. Et aussi d’aménager une boutique conviviale, avec des espaces où se détendre. Tout cela a un coût, même si pour la seule partie librairie, qui a des marges très faibles, j’ai reçu des aides de l’Etat et des collectivités. J’ai obtenu des prêts bancaires, mais pour un besoin de financement de 140 000 €, je savais que je me tournerais aussi vers des financiers solidaires. » Initiative France lui a accordé un prêt d’honneur de 6 000 € et France Active Gironde une garantie sur les emprunts bancaires. Ils l’ont également soutenue dans le bon démarrage de son entreprise et lui ont conseillé de mener cette campagne réussie sur la plateforme solidaire J’adopte un projet.

———-

Et aussi

• La nef

C’est une banque éthique, qui consacre 100 % de ses fonds à des projets sociaux, environnementaux et culturels. Chaque particulier peut souscrire aux livrets Nef ou aux comptes à terme et acheter des parts de la coopérative. Cette année, la Nef a lancé une campagne « Big Bank » pour lever des fonds supplémentaires de 30 millions d’euros qui lui permettraient de devenir une banque indépendante. Elle compte aujourd’hui 47 000 membres. Et les professionnels peuvent y ouvrir un compte bancaire.

• Lita.co

Elle est devenue la plateforme de référence des projets sociaux et solidaires. L’accent est mis sur la transition écologique, mais le secteur culturel, et notamment les médias, n’est pas oublié. Intermédiaire en investissement participatif, elle met en relation épargnants et entreprises à impact social et environnemental. Les épargnants peuvent souscrire directement sur le site Internet des actions de sociétés sélectionnées : les montants sont versés lorsque l’objectif est atteint. La plateforme a récolté plus de 131 millions d’euros depuis sa création.

[ad_2]
Fr1

Back to top button