Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Volcan en Islande | Les habitants d’une ville évacuée constatent les dégâts

[ad_1]





(Grindavík) Les habitants de Grindavik, en Islande, ont pu rentrer chez eux quelques minutes lundi pour récupérer leurs affaires et constater les dégâts causés par l’intense activité sismique qui pourrait laisser présager une éruption volcanique.


Chaussée arrachée, bâtiments fissurés : le mouvement du magma sous la croûte terrestre a endommagé routes et bâtiments dans cette ville de 4.000 habitants, située à 40 km au sud-ouest de Reykjavik et évacuée tôt samedi.

Ce mouvement de magma a provoqué ces derniers jours des centaines de tremblements de terre, qui pourraient être le précurseur d’une éruption volcanique.

Après de longues heures d’attente dans leurs voitures, les habitants de Grindavik ont ​​pu accéder quelques minutes à leur domicile pour retirer leurs affaires, en présence de nombreux véhicules de police et de la protection civile islandaise.

Leur voiture est remplie de meubles, de décorations, mais aussi d’animaux de compagnie et même de moutons.

« Deux personnes maximum par véhicule et nous demandons à chacun de rester le moins de temps possible », prévient la protection civile dans un communiqué.

L’Islande, qui compte 33 systèmes volcaniques actifs, a déclaré l’état d’urgence et a ordonné l’évacuation obligatoire de Grindavik tôt samedi. Des abris d’urgence et des centres d’aide ont été ouverts dans plusieurs villes voisines.

Le chef de la protection civile et de la gestion des urgences en Islande, Vidir Reynisson, a indiqué samedi à l’AFP que la fissure mesurait « environ 15 kilomètres », le long de laquelle une éruption pourrait survenir « n’importe où ». Ou « .

Les autorités islandaises avaient déjà autorisé dimanche certains habitants à venir, sous escorte et pendant cinq minutes, récupérer quelques affaires.

« Nous sommes un peu désespérés, un peu paralysés et tristes en fait. Quand on pense au temps et à l’énergie que nous avons dépensés pour construire notre maison, c’est triste», a déclaré dimanche Hans Wierer, un habitant de cette ville située sur la péninsule de Reykjanes, après avoir récupéré quelques affaires.

Depuis 2021, trois éruptions ont eu lieu sur la péninsule, en mars 2021, août 2022 et juillet 2023, toutes loin des infrastructures ou des zones peuplées.



[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button