Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

voici ce qu’une plus grande implication du père change dans le développement des jeunes enfants, selon une étude

[ad_1]

Pour les jeunes enfants, l’entourage a une grande influence sur leur développement, et cela dépend en partie de l’implication des pères.

En juillet 2021, les pères ont vu leurs droits en matière de congé paternité évoluer. La durée de ce congé pour le père (ou pour le deuxième parent) a été allongée, passant de 14 à 28 jours, dont sept obligatoires. Cette mesure tend à constituer une avancée dans l’égalité entre hommes et femmes, mais aussi à responsabiliser les pères peu après l’arrivée d’un enfant. « Les trois jours de congé de naissance restent à la charge de l’employeur, les 25 jours restants sont indemnisés par la Sécurité Sociale »c’est précisé sur le site du gouvernement.

Une étude sur l’implication des pères dans l’éducation des enfants

Dans le cadre d’une étude réalisée par des chercheurs japonais et publiée dans la revue Recherche pédiatriquela participation des pères a été analysée à partir des données de 28 050 enfants. « La participation active des pères à la garde des enfants pendant la petite enfance peut favoriser le développement des jeunes enfants, en partie en réduisant le stress maternel parental », expliquent les scientifiques. Ils ont ensuite cherché à mesurer le degré d’implication des pères en fonction de la fréquence de leur participation à certaines tâches quotidiennes. Cela comprenait : changer le bébé, l’aider à dormir ou le nourrir. Ils ont ensuite analysé leurs réponses en leur attribuant une note sur une échelle de 1 à 4.

Dans leur rapport, les chercheurs ont mis en évidence une nette amélioration du développement physique et psychologique des enfants, dès l’âge de trois ans, lorsque les pères étaient très impliqués dans leur éducation. « Une forte implication des pères dans la garde des enfants a été associée à un risque plus faible de retard de développement dans les domaines de la motricité globale, de la motricité fine, de la résolution de problèmes et de la vie personnelle et sociale, par rapport à une faible implication », précisent les scientifiques. Il ne fait aucun doute que la façon dont un enfant est entouré a un impact sur son développement, comme avoir des frères et sœurs, ou à l’inverse ne pas avoir de frères et sœurs.

papa donne le biberon à bébé

crédit photo : Shutterstock

Avantages pour les mères et les enfants

Selon le Dr Tsuguhiko Kato, du Centre national pour la santé et le développement de l’enfant à Doshisha, l’un des auteurs de cette étude, une plus grande implication des pères pourrait « apporter des bénéfices à la fois aux enfants et aux mères ». En effet, la charge mentale concernant les enfants incombe généralement aux mères, comme le démontre une récente étude commandée par Sleepyz.fr à l’IFOP. Ainsi, 78 % des femmes se lèvent plus souvent que leur partenaire pour répondre au besoin d’un enfant, et 44 % déclarent également être les seules à le faire. Heureusement, les mentalités évoluent concernant l’implication des pères.

Par ailleurs, la ministre des Solidarités, Aurore Bergé, a annoncé la création en 2025 d’un « nouvelle loi » pour les familles, pour permettre aux jeunes parents d’arrêter de travailler pour s’occuper de leur bébé. Cette nouvelle mesure prévoit également une meilleure indemnisation des parents que le congé parental actuellement en vigueur.



[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button