Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Vague de générosité pour un résident de Val-des-Monts

[ad_1]

Cancer du sein

Publié le 9 novembre 2023 par Sabrina Mercier

Un soutien précieux apporte du réconfort à une famille de Val-des-Monts dont la mère est atteinte d’un cancer de stade 4. Pour financer un traitement important à Sherbrooke qui pourrait lui faire gagner du temps, les deux grands amis de Stéphanie, Lamoureux, ont décidé de mettre sur pied une campagne de dons sur l’espace GoFundMe.

Stéphanie Lamoureux, avec son conjoint et leurs deux enfants. (Photo gracieuseté d’Isabelle Légaré)

Stéphanie Lamoureux a appris, le 8 octobre 2021, qu’elle avait développé un cancer du sein dit « triple négatif », une forme agressive de la maladie. Elle avait 35 ans. Commence alors une série de traitements de chimiothérapie, puis une mastectomie, pour tenter d’enrayer le cancer. Malgré tout, des métastases ont commencé à se développer ailleurs dans le corps.

Depuis août 2023, Stéphanie suit son troisième type de chimiothérapie. Puis, une imagerie par résonance magnétique (IRM) a récemment révélé le pire : des métastases cérébrales. Mercredi 1er novembre dernier, les médecins annonçaient au résident de Val-des-Monts que le cancer était en phase terminale. À ce stade, on estimait qu’il lui restait entre un et deux mois à vivre.

Un traitement pour gagner du temps

Stéphanie est suivie par l’équipe d’oncologie de Gatineau. «C’est une équipe extraordinaire», souligne Marie-Ève ​​Cormier, une des instigatrices de la campagne de dons. L’équipe a immédiatement proposé un traitement pour enlever les métastases cérébrales, à Sherbrooke.

«Il y avait un sentiment d’urgence», explique Mme Cormier. Stéphanie a aujourd’hui 37 ans et est mère de deux enfants : Camille, 12 ans, et Noah qui fêtera ses 8 ans en décembre. «On ne parle plus de guérir, on parle de trouver des traitements pour traiter les métastases et ralentir le plus possible la progression de votre cancer», poursuit Mme Cormier.

Il n’y aura aucune hospitalisation à Sherbrooke. La Montvaloise devra se rendre à l’hôpital la journée, puis à l’hôtel la nuit. Elle devra également payer ses frais de déplacement et de repas.

«Le revenu a commencé à être un stress», poursuit Mme Cormier. Stéphanie est en arrêt maladie depuis deux ans. Son salaire est payé par l’assurance invalidité, mais seulement à environ 70 %. Son conjoint s’absente également du travail afin de la soutenir au quotidien. Les dépenses liées au traitement à Sherbrooke, dont la durée est inconnue, inquiètent le couple.

Une mobilisation qui porte ses fruits

Vague de générosité pour un résident de Val-des-Monts

Stéphanie avec ses deux amies, Cindy Carrière et Marie-Ève ​​Cormier. Le trio soudé se connaît depuis de nombreuses années. (Photo gracieuseté)

Son entourage s’est donc mobilisé. Les deux meilleures amies de Stéphanie, Marie-Ève ​​Cormier et Cindy Carrière ont lancé une campagne sur l’espace GoFundMe le jour même de l’annonce du verdict de l’IRM. « La réponse a été incroyable », s’émerveille Mme Cormier.

L’objectif initial, de 3 000 à 4 000 dollars, a été rapidement dépassé. Au moment d’écrire ces lignes, les dons ont dépassé les 10 500 $. La générosité des gens va droit au cœur de Stéphanie et de sa famille.

« Cela lui a donné beaucoup d’énergie pour continuer, nous a-t-elle confié. » – Marie-Ève ​​Cormier

Elle rappelle également l’objectif de Stéphanie de « passer le plus de temps possible en santé relative, fonctionnelle, et (de) profiter au maximum du temps avec ses enfants ».

« Un vrai combattant »

Le résident de Val-des-Monts est décrit comme une personne très positive. Si l’issue certaine de son cancer a été un choc, les moments passés en compagnie de sa famille l’ont motivée à continuer le plus loin possible.

Son grand sens de l’humour est également souligné par beaucoup. « Elle va acheter des perruques parce qu’elle n’a pas de cheveux à cause de ses traitements, et elle fait des bêtises avec », raconte en riant Mme Cormier.

Même malade, la Montvaloise est toujours prête à aider les autres. Son amie raconte aussi que l’une des plus grandes difficultés de Stéphanie est de se laisser prendre en charge par les autres afin d’opérer un changement.

L’argent amassé servira à payer les dépenses liées aux traitements à Sherbrooke, mais aussi à la vie quotidienne, pour donner à Stéphanie et son conjoint une chance de souffler un peu. Dans le pire des cas, les fonds non utilisés serviront à subvenir aux besoins futurs de votre conjoint et de vos enfants, sans stress financier.

Ceux qui souhaitent faire un don pour Stéphanie et sa famille peuvent le faire ici.



Vues des publications :
1

Tu pourrais aimer…


Voir plus de : Accueil

Vague de générosité pour un résident de Val-des-Monts

35

La situation socio-économique en Outaouais, avec Marc Carrière

Le 1er novembre, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) publiait un portrait socio-économique de tous les territoires du…


Vague de générosité pour un résident de Val-des-Monts

130

Désaccord autour d’un éventuel réseau routier à Notre-Dame-de-la-Salette

Un débat, parfois tendu, a lieu à Notre-Dame-de-la-Salette entre les citoyens et leur Conseil concernant le démarrage d’un volet…


Vague de générosité pour un résident de Val-des-Monts

26

Une saison d’apprentissage pour la triathlète Noémie Beaulieu

La triathlète gatinoise Noémie Beaulieu n’avait d’autre choix que de terminer son année sportive…



[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button