Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Vague de décès : une cellule de crise à Opitciwan

[ad_1]

La communauté d’Opitciwan est affligée par une vague de décès sans précédent. Une trentaine de personnes ont perdu la vie depuis le début de l’année, dont neuf seulement cet automne, conduisant à la mise sur pied d’une unité de crise pour soutenir les familles atikamekw.

Un deuil collectif important est vécu dans la petite communauté au nord de La Tuque. Jolène Chachai a perdu très récemment deux membres de sa famille.

« Nous sommes sous le choc chaque fois que nous apprenons une mauvaise nouvelle. Ça fait quelque chose au cœur», a-t-elle confié.

Dans la majorité des cas, les victimes sont décédées de maladie. Un enfant de dix ans est mort dans un accident lorsqu’un arbre s’est écrasé sur lui. Des intervenants des communautés de Manawan et de Wemotaci sont venus soutenir les familles Atikamekw endeuillées.

« Nous avons des rendez-vous individuels. Les gens sont très démoralisés. Nous essayons de les accompagner et de leur donner les moyens de s’en sortir. Ce n’est pas facile à accepter avec le nombre de décès qu’il y a eu », a déclaré Marcel Petiquay.

La communauté de 2 500 habitants est mise sur pause. Les deux écoles sont fermées jusqu’à mardi pour laisser le temps de réflexion aux élèves et aux enseignants.

« C’est difficile. Nous nous connaissons tous. Nous nous voyons tous les jours. Lorsque des événements tragiques comme celui-ci surviennent, cela affecte toute la communauté », a expliqué le leader communautaire, Jean-Claude Mequish.

[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button