Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Une voiture mal garée à la Fête du lac permet à la SQ de piéger un pédophile

[ad_1]

En 2022, des policiers du Service de police de Sherbrooke (SPS) ont repéré un véhicule mal garé près du parc Jacques-Cartier à l’occasion de la Fête du lac des Nations « où des centaines d’enfants sont présents », explique au juge Benoit Gagnon, le procureur. pour les poursuites criminelles et pénales, Me Marie-Ève ​​Phaneuf.

Les patrouilleurs ont donc décidé d’enquêter sur la plaque d’immatriculation de la voiture et ont réalisé qu’il s’agissait du véhicule de Marc Banfill, déjà connu pour son passé de possession et de distribution de pornographie juvénile.

« À l’intérieur de cette voiture, il y avait du matériel informatique, un ours en peluche, une petite boîte à bijoux rose bonbon et un costume de Batman », énumère M. Phaneuf. Suite à cette arrestation, (Banfill) signera une ordonnance reconnaissant que son comportement peut faire craindre la commission d’un acte sexuel sur des mineurs.

Le sergent-détective du SPS a toutefois décidé de demander l’aide du module technologique de la Sûreté du Québec pour réaliser une infiltration virtuelle de Banfill. « Cela commence en août 2022. En septembre, la policière, utilisant un faux profil s’identifiant comme mère célibataire d’une fillette de huit ans, entamera une conversation avec M. Banfill. Au fil des conversations, le sujet aura recours à des gestes sexuels», explique M. Phaneuf au tribunal.

Le 17 février 2023, Banfill et la fausse mère célibataire « ont convenu qu’ils écouteraient un film avec la petite fille et que lors du visionnage, il toucherait la petite fille de huit ans avec, à confirmer, la participation de la mère « .

Le 2 mars 2023, Banfill a convenu avec la fausse mère de se rendre dans un hôtel afin de pouvoir toucher sexuellement la petite fille. Le contrevenant devait toutefois apporter certains articles comme du chocolat chaud, puisque le jeune « avait un goût particulier » pour cette boisson chaude.

La police l’a donc arrêté ce jour-là alors que Banfill se présentait à l’hôtel avec un chocolat chaud et une bouteille d’alcool que la fausse mère lui avait demandé.

Lors d’une perquisition au domicile du délinquant, « de nombreux matériels informatiques contenant de la pédopornographie dans la majorité des cas » ont été retrouvés, explique le procureur. Plus de 10 000 dossiers constitutifs de pédopornographie impliquant principalement des enfants âgés de 3 à 15 ans ont été saisis.

Quant au responsable de la production pédopornographique, il s’agissait des conversations électroniques entre la fausse mère et lui. Des textes sur des forums du Deep Web ont également été retrouvés par les enquêteurs.

En attendant de connaître sa sentence début 2024, Banfill devra se soumettre à un rapport présentenciel comportant une composante sexologique.

Vendredi après-midi, l’homme pris en flagrant délit par la Sûreté du Québec a plaidé coupable à de nombreuses accusations liées à sa déviance, au palais de justice de Sherbrooke. Il a reconnu avoir comploté en vue de commettre un acte criminel, avoir produit et rendu accessible de la pornographie juvénile et avoir possédé environ 10 000 fichiers de pornographie juvénile.

[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button