Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

une rupture totale avec Android

[ad_1]

Huawei relève un nouveau défi en développant un tout nouvel OS. HarmonyOS NEXT marque une rupture fondamentale avec Android, conséquence directe de l’embargo américain.

Logo HarmonyOS NEXT

Depuis l’embargo initié par l’administration Trump et maintenu sous Biden, Huawei se retrouve dans une situation complexe. L’interdiction d’utiliser les technologies américaines, notamment les puces de TSMC ou Samsung Foundries, ainsi que l’accès aux services de Google, ont poussé l’entreprise à prendre une réaction stratégique. Cette réaction a abouti au développement d’HarmonyOS, son propre système d’exploitation.

HarmonyOS a été initialement conçu comme une version alternative d’Android, adaptée à divers appareils, tels que les smartphones, les montres, les téléviseurs et les véhicules. Sur les smartphones, cette approche fork Android a permis à HarmonyOS de bénéficier d’une compatibilité et d’applications déjà implantées dans l’écosystème Android. Cependant, avec l’introduction d’HarmonyOS NEXT, Huawei marque un tournant important. En effet, cette nouvelle version signifie une rupture totale avec Android avec des enjeux majeurs en termes de développement et de compatibilité des applications.

HarmonyOS NEXT sans Android

Concrètement, HarmonyOS NEXT ne prendra plus en charge les fichiers .APK, norme Androidmais migrera vers le format .HAP propre à Huawei. Cette transition soulève des défis considérables : Huawei doit non seulement encourager le développement d’applications natives pour son nouvel OS, mais aussi regagner la confiance des développeurs et des utilisateurs.

Selon des données récentes, l’écosystème Hongmeng, base d’HarmonyOS, comprenait plus de 700 millions d’appareils en août et a attiré l’attention de 2,2 millions de développeurs. Il est important de souligner que ce succès est largement concentré en Chine. La version finale d’HarmonyOS NEXT est prévue pour fin 2023, même si certains aperçus ont déjà été exposés au public.

une rupture totale avec Android
HarmonyOS SUIVANT // Source : Weibo

Pour le déploiement de son nouveau système d’exploitation, Huawei peut s’appuyer sur les utilisateurs actuels d’HarmonyOS 4, la dernière version compatible avec Android. Au 30 octobre 2023, 100 millions d’appareils exécutaient HarmonyOS 4, principalement en Chine. Ces utilisateurs pourront passer à HarmonyOS NEXT.

Et en Europe ?

HarmonyOS SUIVANT. Ce nouvel OS marque une rupture fondamentale avec Android, conséquence directe du fait qu’eHarmonyOS, le système d’exploitation de Huawei, reste inaccessible en Europe. Lors d’un entretien avec Frandroid en novembre 2022, William Tian, ​​président de Huawei pour l’Europe occidentale, a clairement indiqué que leur OS n’était pas destiné au marché européen. Actuellement, les smartphones Huawei vendus en Europe sont équipés d’EMUI et d’Android, mais ne disposent pas des services Google et ne représentent que des modèles plus anciens. Bien que Huawei ait lancé le Mate 60 Pro en Chine, un appareil qui semble contourner l’embargo américain, ni ce modèle ni les autres smartphones lancés par Huawei en 2023 ne sont disponibles en Europe.

Huawei Mate 60 ProHuawei Mate 60 Pro

[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button