Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Une plainte pénale déposée contre Adil Charkaoui

[ad_1]

Une plainte pénale a été déposée contre l’imam radical Adil Charkaoui en lien avec son discours qualifié d’« incitation à la haine » par François Legault, rapporte une organisation juive canadienne.

Le Centre consultatif pour les relations juives et israéliennes (CIJA) a confirmé par courriel être « au courant » qu’une plainte avait été déposée auprès du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), mais nous a redirigé vers la force policière pour plus de détails. . détails.

Par courriel également, le SPVM a rappelé qu’il ne confirme jamais – « sauf rares exceptions » – le dépôt de plaintes ou la tenue d’enquêtes « pour des raisons de confidentialité notamment ».

« C’est certain que cela concerne le SPVM et nous prenons cela avec le plus grand sérieux. Nous y travaillons actuellement», a toutefois indiqué le directeur adjoint du SPVM, Vincent Richer, lors d’une conférence de presse jeudi.

Evoquant un dossier « complexe », M. Richer a déclaré qu’il ne commenterait pas « s’il y aura une arrestation que ce soit à court ou à moyen terme ».

C’est le 28 octobre dernier que l’imam Adil Charkaoui a prononcé un discours et une prière qui lui ont valu une pluie de critiques et d’attention pendant deux jours.

« Allah, prends soin des agresseurs sionistes. Allah, prends soin des ennemis du peuple de Gaza. Allah, identifie-les tous, puis extermine-les. Et n’en épargne aucun ! dit-il en arabe à la foule.

François Legault a dénoncé mardi ce discours comme une incitation à la haine et à la violence, et son ministre François Bonnardel a encouragé toute personne blessée par ces propos à les signaler à la police.

Le lendemain, Justin Trudeau faisait de même, dénonçant des propos « inacceptables » et « antisémites ». « En ce qui concerne les accusations criminelles et les procédures pénales, ce sont la police et le parquet pénal qui prendront les décisions et je compte sur eux pour prendre les bonnes décisions », a-t-il déclaré.

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a déclaré que « ce qu’a fait M. Charkaoui est criminel ».

L’imam controversé se défend sur les réseaux sociaux contre ce qu’il qualifie de « campagne de diffamation » à son encontre orchestrée par le « lobby sioniste », « par l’intermédiaire de journalistes sans scrupules ».

« C’est vrai. J’ai invoqué Dieu, j’ai prié Dieu. J’ai le droit de le faire en tant qu’imam, en tant que musulman, pour que Gaza soit débarrassée de ses agresseurs », a-t-il soutenu dans une vidéo, ajoutant qu’il n’avait jamais utilisé le mot « Juif » dans ses vols.

Voir également:



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button