Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Une phase de l’usine Northvolt sera soumise au BAPE | L’industrie des batteries

[ad_1]

L’entreprise suédoise Northvolt, qui construira une méga-usine en Montérégie au Québec, devra passer le test du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour recycler les matériaux des batteries, a appris Radio-Canada. Les autres phases du projet ne seront pas soumises à cet examen.

Présenté comme le plus grand projet industriel de l’histoire du Québec Selon le premier ministre François Legault, la future usine Northvolt sera principalement dédiée à la fabrication de cellules de batteries pour véhicules électriques.

Comme le rapportait Radio-Canada en septembre, cette partie du projet échappera à une évaluation du BAPEgrâce à un règlement modifié par Québec.

Ces derniers jours, le gouvernement a cependant prévenu l’entreprise qu’une autre phase lui serait soumise, à savoir celle liée au recyclage des matériaux des batteries.

Produits chimiques au-delà du seuil déclenchement

Sur le site d’une superficie équivalente à 318 terrains de football où elle sera implantée, entre Saint-Basile-le-Grand et McMasterville, Northvolt implantera un bâtiment dans lequel elle récupérera les matières premières des batteries en fin de vie. , notamment à partir du lithium, du cobalt, du nickel et du manganèse, qui serviront à en fabriquer de nouveaux.

Cette activité pourrait générer plus de 50 000 tonnes de produits chimiques par année, ce qui dépasse le seuil fixé par Québec.

Selon le projet que nous a présenté l’entreprise elle-même, nous dépassons ce déclencheurexplique le ministre de l’Environnement Benoit Charette. C’est ce qui nous permet, pour la phase de recyclage des batteries, de déclencher la procédure environnementale de BAPE.

L’organisme gouvernemental indépendant pourra ainsi examiner les impacts environnementaux de cette phase du projet. Elle pourrait tenir des consultations publiques, au cours desquelles la population et les experts seraient invités à exprimer leurs opinions, mais elle serait surtout attendue à produire un rapport.

Benoit Charette soutient que les critères d’évaluation environnementale au Québec sont « parmi les plus stricts au monde ».

Photo : Radio-Canada

LE BAPE ne peut autoriser ou refuser un projet. Il transmet plutôt des recommandations au gouvernement qui doit ensuite décider.

J’ai eu plusieurs rapports de BAPE au cours des dernières années et, souvent, il s’agit de recommandations d’améliorationsprécise Benoit Charette. Il est plutôt rare que le BAPE dire un non catégorique à un projet.

La procédure d’évaluation environnementale qui sera initiée Dans les années à venir peut durer jusqu’à 18 mois, mais tout indique qu’il ne retardera pas l’entrée en production de l’usine de Northvolt, attendue en 2026.

Le ministre veut respecter les critères

Dans une première phase, l’entreprise suédoise se consacrera à la fabrication de cathodes. On s’attend à ce qu’elle puisse produire jusqu’à 56 000 tonnes par an, tandis que le seuil de production pour déclencher une révision du BAPE a été fixée à 60 000 tonnes pour cette catégorie de matériaux.

Nous ne voulons pas déclencher un BAPE quand les critères ne l’exigent pasdécide le ministre de l’Environnement.

En fait, la loi lui aurait permis de le faire, mais il préfère s’en tenir à la réglementation en vigueur.

C’est un pouvoir qui existe depuis plusieurs années. Il n’y a aucun ministre de l’Environnement qui en a profité, et je ne souhaite pas être le premier pour une raison très simpleil a dit.

Il est important pour les promoteurs, mais aussi pour les citoyens, de connaître les critères de déclenchement d’une BAPE. Donc, si à un moment donné nous utilisions le pouvoir discrétionnaire, il n’y aurait plus de référence.

Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas BAPE que l’entreprise n’a aucune obligationil ajoute. Il existe plusieurs certificats d’autorisation qui doivent être obtenus par l’entreprise elle-même.

Québec organisera également deux nouvelles séances d’information publique à Saint-Basile-le-Grand et à McMasterville dans les prochaines semaines, en plus de celles déjà tenues par Northvolt, pour répondre aux questions des citoyens.

Les dates auxquelles elles auront lieu n’ont pas encore été déterminées.

[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button