Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Une patiente victime d’irradiation d’un sein malade

[ad_1]

Info France 3 Centre Val de Loire : Une femme a été victime au printemps dernier d’une erreur médicale alors qu’elle suivait un traitement pour un cancer du sein. La patiente a bénéficié d’une radiothérapie du sein gauche au lieu du sein droit au CHRU Bretonneau de Tours.

Les faits se sont déroulés peu avant l’été 2023 au CHU Bretonneau de Tours. Une femme est soignée pour un cancer du sein par le service d’oncologie et de radiothérapie. Dans le cadre de son traitement, une radiothérapie externe est réalisée sur le sein à traiter. Une technique qui consiste à utiliser des rayonnements ionisants générés par un accélérateur de particules pour détruire les cellules cancéreuses résiduelles après une intervention chirurgicale. Mais le sein traité n’est pas le bon. La patiente aurait dû être irradiée au sein droit et non au sein gauche.

Cette information a été rendue publique sur le site Internet de l’ASN, l’Autorité de sûreté nucléaire, le 21 juillet. Selon la communication de l’ASN, une des raisons qui pourrait expliquer ce fait dramatique est « qu’une erreur de latéralité (inversion droite-gauche) s’est produite la préparation du traitement ». L’erreur a donc été commise bien avant le début du traitement.

Le protocole de traitement était planifié sur 28 jours à raison de 28 séances, une par jour. « Les différentes étapes ultérieures, dont le contourage et les différentes validations, n’ont pas permis d’identifier cette erreur qui n’a été détectée qu’à la fin de la 25ème séance. Suite à cet incident ou plutôt cet accident, l’ASN a classé cet événement 2 sur une échelle graduée allant de 0 à 7 par ordre croissant de gravité. Les risques secondaires ne sont pas minimes pour cette patiente chez laquelle les rayons délivrés au sein non malade pourraient à terme provoquer un cancer radio-induit. Et pourtant, poursuit l’ASN. communiqué de presse, « déjà confronté à ce type d’erreur de latéralité, l’établissement avait engagé une réflexion sur le processus pour garantir l’exactitude des informations numériques et avait pris des mesures… ». Il semblerait clairement que le processus ait besoin d’être encore renforcé. .



[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button