Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

une pancarte de fortune fait sensation à Saint-Épiphane

[ad_1]

Une palette en bois portant le mot STOP peint en rouge, adossée à un panneau stop obligatoire tout près de l’école primaire, suscite son lot de réactions à Saint-Épiphane. Une production artisanale qui est symptôme des problèmes de vitesse et de configuration des routes qui persistent dans la commune.

Dans un message sur les réseaux sociaux, la Municipalité de Saint-Épiphane invite les citoyens à contacter la Sûreté du Québec pour signaler les usagers de la route qui ne respectent pas la signalisation. « Personne ne peut remplacer les autorités compétentes. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre collaboration », conclut cette publication.

Le directeur général de Saint-Épiphane, Stéphane Chagnon, souligne que plusieurs citoyens s’inquiètent de la sécurité du couloir scolaire de la rue Sirois. Cette zone est également utilisée par les poids lourds qui ne peuvent pas emprunter les autres accès, trop étroits.

« Nous appelons constamment la police pour la prévenir de la situation et lui dire que les gens ne respectent pas la signalisation. Ce n’est pas à nous de nous inquiéter de cela. Nous invitons fortement la population à contacter la Sûreté du Québec. Plus les gens le feront, plus cela aura un impact sur la présence policière», ajoute Stéphane Chagnon. Ce dernier veut empêcher les citoyens de tenter de se faire justice eux-mêmes.

La Municipalité dit avoir contacté le ministère des Transports concernant la configuration de l’intersection des rues Viger et Sirois. La limite de vitesse est de 30 km/h dans cette zone scolaire.

« Malgré cela, en plus de ne pas effectuer leur arrêt obligatoire, les automobilistes conduisent au-delà de la limite autorisée. Même si le stop faisait la largeur de la rue, s’ils ne veulent pas le faire, ils ne le respecteront pas (…) Faudra-t-il qu’il se passe quelque chose de grave pour que ça bouge ? ?», déplore la mairesse de Saint-Épiphane, Rachelle Caron.

La publication de la Municipalité sur les réseaux sociaux a généré son lot de commentaires d’internautes qui dénonçaient le comportement des usagers de la route dans leur localité. Le directeur général Stéphane Chagnon analyse actuellement la possibilité d’aménager un corridor scolaire sur la rue Sirois dans l’emprise routière, entre la rue du Couvent et la rue Bernier.



[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button