Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Une nouvelle maison pour Caifan

[ad_1]

Après avoir fait briller la cuisine mexicaine dans un micro-local de la rue Beaubien, Caifan renaît au Plateau-Mont-Royal dans un espace beaucoup plus grand de 4 500 pieds carrés.


Mis à mal par la pandémie et la fermeture forcée des restaurants, le Caifan originel a survécu quelques temps avant de fermer ses portes. C’est lorsque les locaux voisins de Barranco se sont libérés que Fidel Vasquez, directeur général de Barranco Partners, également propriétaire de Nikkei, a contacté le chef Eduardo Acosta pour mener à bien le projet de restaurant mexicain qu’il avait en tête. pendant un certain temps.

Pour cette nouvelle adresse, Eduardo Acosta, ancien employé de Tapeo, avait carte blanche. Ceux qui ont goûté (et certainement apprécié) sa cuisine retrouveront dans cette nouvelle adresse la même passion du chef pour les saveurs de son pays d’origine. «Nous y voyons une évolution», déclare Eduardo Acosta. C’est la même essence, le même concept, les mêmes recettes. Nous faisons de notre mieux maintenant que nous disposons de beaucoup plus de ressources. »

  • Les tacos de bavette sont servis avec une huile de macha à base de poivrons rôtis, d'escabèche et de radis.

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Les tacos arrara avec bavette sont servis avec de l’huile de macha à base de poivrons rôtis, de l’escabèche Et un radis.

  • La costra de res est un plat composé de fromage fondu à la plancha farci de bœuf cuit sous vide, sur une purée de haricots (frijoles), servi avec des tortillas.

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    La costra de res est un plat composé de fromage fondu à la plancha farci de bœuf cuit sous vide, sur une purée de haricots (frijoles), servi avec des tortillas.

  • Guava Colada, un cocktail à base de rhum, garni de sirop de chili mexicain

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Guava Colada, un cocktail à base de rhum, garni de sirop de chili mexicain

  • Le Mayahuel, à base de rhum et de gin Flor de Sevilla, produit son effet.

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Le Mayahuel, à base de rhum et de gin Flor de Sevilla, produit son effet.

1/4

Au menu, une dizaine de variétés de tacos, dont l’al pastor au porc, l’arrara à la bavette et le rosarito au poisson blanc. L’offre, composée d’assiettes à partager, comprend également des créations signatures et des plats moins connus comme la cochinita, un plat typique maya composé de porc cuit lentement à basse température avec des épices ancestrales importées du Mexique, et la costra de queso composée d’un fromage croustillant. croûte roulée et farcie d’une garniture de viande ou de légumes.

Ce que propose Eduardo Acosta, passionné d’histoire et d’anthropologie, c’est un voyage gustatif dans les différentes régions du pays et au cœur de l’histoire de la gastronomie mexicaine, qui a beaucoup évolué au fil du temps, des contacts coloniaux et des échanges culturels. « Nous avons des plats qui viennent du nord du Mexique, d’Oaxaca, de la capitale, de Basse-Californie, de Jalisco, du Yucatan. Nous proposons un voyage culinaire avec boissons, sauces. Tout le monde pense connaître la cuisine mexicaine, mais la plupart des gens ne le savent pas. Ils connaissent le Tex-Mex. »

  • Caifan s'installe dans un local de 4 500 pieds carrés, rue Saint-Denis.

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Caifan s’installe dans un local de 4 500 pieds carrés, rue Saint-Denis.

  • La conception du lieu est de Stéphanie Bélanger de Rebel Design et les œuvres murales sont de l'artiste montréalais Teetz.

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    La conception du lieu est de Stéphanie Bélanger de Rebel Design et les œuvres murales sont de l’artiste montréalais Teetz.

  •     Cet esprit festif et clandestin se reflète également dans le design du lieu, conçu par Stéphanie Bélanger de Rebel Design, et dans les œuvres murales de style street art créées par l'artiste montréalais Teetz.

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Cet esprit festif et clandestin se reflète également dans le design du lieu, conçu par Stéphanie Bélanger de Rebel Design, et dans les œuvres murales de style street art créées par l’artiste montréalais Teetz.

  • Le chef Eduardo Acosta et Fidel Vasquez, directeur général de Barranco Partners, sont partenaires du restaurant.

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Le chef Eduardo Acosta et Fidel Vasquez, directeur général de Barranco Partners, sont partenaires du restaurant.

  • Caifan est situé dans les locaux adjacents au Barranco, un restaurant du groupe qui sert une cuisine péruvienne.

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Caifan est situé dans les locaux adjacents au Barranco, un restaurant du groupe qui sert une cuisine péruvienne.

1/5

Chose plutôt rare en ville, la cuisine sera ouverte jusqu’à minuit certains soirs de semaine. Avec son bar en longueur, sa salle privée au sous-sol, son espace DJ, sa carte des vins, son choix de 26 cocktails et cocktails sans alcool créés par les mixologues Jérémi Escolano et Johnny Martinez, le lieu est idéal pour faire la fête. « Ce n’est pas un club, mais un restaurant festif qui sert à manger un peu plus tard », explique Fidel Vasquez. Nous avons une superbe carte de cocktails et un sommelier sur place. Nous souhaitons offrir une expérience complète. » Cet esprit festif et clandestin se reflète également dans le design du lieu, imaginé par Stéphanie Bélanger de Rebel Design, et dans les œuvres murales de style street art créées par l’artiste montréalais Teetz.

Caifan mentionne également une expression en « Spanglish » (c’est gentil pour moi) qui signifie « c’est bon » et qui était utilisé par les pachucos dans les années 1930. Ces Américains qui traversent la frontière pour échapper à la prohibition se rassemblent clandestinement dans les bars pour manger de la nourriture mexicaine et boire de la tequila.

4542, rue Saint-Denis, Montréal



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button