Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

une manifestation sous haute tension ce samedi midi

[ad_1]

Les opposants au projet d’autoroute A69 entre Toulouse et Castres, qui ont commencé à se rassembler par milliers samedi en périphérie de Castres avant une manifestation prévue à la mi-journée, se disent « plus déterminés que jamais » face à un « projet du passé « .

« Nous sommes plus déterminés que jamais, nous ne voulons pas de l’avenir auquel on nous condamne, notre mot d’ordre est Amour et rage, no macadam ! », a déclaré lors d’un point presse Amalia, d’« Extinction Rébellion » Toulouse, l’un des collectifs qui ont appelé à la mobilisation contre l’A69 ce week-end.

« Nous sommes légitimes de continuer à nous battre »

« Nous étions déjà près de deux mille hier (vendredi) soir. Lors de la dernière mobilisation en avril, nous étions 8 200 et nous espérons être aussi nombreux aujourd’hui», a souligné Etienne Fauteux du même collectif.

S’appuyant sur une enquête Ifop réalisée il y a quelques jours auprès de la population du Tarn et de la Haute-Garonne, Gilles Garric du collectif « La Voie est libre », a indiqué que 61 % des sondés étaient favorables à l’abandon du projet d’autoroute et que 82% d’entre eux se sont prononcés en faveur d’un référendum local.

« Il y a vraiment une opinion publique qui s’est tournée en notre faveur et nous sommes légitimes de continuer à lutter sur tous les terrains », a-t-il jugé tandis que Léna qui parlait au nom des « Soulèvements de la Terre » estimait que ce projet d’autoroute était « un exemple des projets contre lesquels nous luttons, des projets du passé ».

Le gouvernement souhaite que le projet se poursuive

Après une courte suspension en fin de semaine dernière, les travaux de l’A69, tronçon d’autoroute qui réduirait le trajet Castres-Toulouse d’environ 20 minutes et doit être mis en service en 2025, ont repris lundi, a indiqué le gouvernement. déterminé à mener à bien ce projet qui a été décidé démocratiquement et systématiquement confirmé par le juge ».

Les opposants estiment que tous les recours juridiques n’ont pas été purgés et estiment que le projet peut encore être abandonné, fondant leur espoir sur le succès de la mobilisation contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

Dans un camp installé à Saïx (Tarn), à une dizaine de kilomètres à l’est de Castres, plusieurs milliers de personnes ont commencé à se rassembler sous le soleil et dans le calme avant le début d’une manifestation, prévue à 12h30.

Quelque 1.600 policiers et gendarmes sont déployés pour cette mobilisation, selon la préfecture, soit deux fois plus que lors d’une précédente manifestation contre l’A69 au printemps dernier.

[ad_2]
Fr1

Back to top button