Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Une firme américaine à la rescousse du pont Pierre-Laporte

[ad_1]

Le ministère des Transports et de la Mobilité durable (MTMD) s’appuiera sur les recommandations d’une firme spécialisée new-yorkaise pour planifier le remplacement des suspensions du pont Pierre-Laporte.

• Lire aussi : Le pont Pierre-Laporte bon pour encore au moins 50 ans

Les services de la firme spécialisée Bridge Technology Consulting (BTC) ont été retenus pour réaliser des tests sur des échantillons de fils et de cintres et évaluer ces derniers, selon des documents obtenus par Le journal par une demande d’accès à l’information.

L’entreprise américaine, qui se définit comme un « leader mondial » dans les technologies de surveillance de structures de ponts, a été mandatée en 2022 comme expert par le consortium CIMA+/Tetratech « afin d’assister le MTMD lors de l’évaluation de la résistance des câbles de suspension ». précise un document préparé par le ministère.

« Le pont reste sécurisé »

« L’objectif de cette enquête est de prioriser les interventions à réaliser sur les lignes », est-il mentionné.

« Même si le pont demeure sécuritaire, il nécessite des interventions continues d’entretien et de réparation, puisqu’il est important d’assurer la pérennité de cet ouvrage stratégique dans la grande région de Québec », ajoute le MTMD.

Le pont Pierre-Laporte, entre Lévis et Québec, compte 160 suspentes, dont 40 % ont subi une intervention à ce jour (voir encadré). Leur fonction est de relier les câbles porteurs au tablier du pont.

Bien que leur usure au cours de la vie des infrastructures soit normale, leur état a nécessité des travaux d’urgence ces dernières années et a poussé le ministère à accélérer le programme de remplacement.

La CTB a envoyé son rapport de plus de 200 pages le 30 mai au ministère.

Fils cassés

« L’inspection visuelle et les données des tests révèlent que les suspentes subissent une dégradation active, notamment à proximité de la zone de base (qui relie les suspentes au tablier du pont, NDLR) », peut-on lire dans le rapport, dont plusieurs passages ont été caviardés auparavant. étant renvoyé au Journal.

« Cela se manifeste par des fils cassés, une progression des fissures, une durée de vie réduite en fatigue et une résistance réduite des suspensions. Il est donc crucial de procéder à des inspections périodiques des lignes dans la zone de base, au moins une fois tous les six mois », ajoute-t-on.

Chaque cintre est en réalité constitué de deux câbles de suspension, eux-mêmes constitués de plus de 300 fils.

Les auteurs identifient 43 lignes qui doivent subir une intervention (soit un remplacement, soit un renforcement) « dès que possible » en 2023 ainsi que 19 autres qui doivent être renforcées avant le début de 2024.

Dans un document de synthèse datant de la fin août, le MTMD affirme avoir réalisé 79 % des interventions requises et qu’un contrat sera attribué afin de réaliser les travaux dans les délais recommandés.

Bon pour 50 ans

Dans une interview il y a quelques semaines avec Le journalun ingénieur de MTMD avait également indiqué que les recommandations de BTC seraient suivies.

Carl Fortin, coordonnateur de l’ingénierie à la Direction des grands projets du pont Pierre-Laporte, s’est montré rassurant sur l’état des travaux de génie civil, affirmant que le pont pourrait « facilement durer encore 50 ans » si on en prend soin et « actuellement, c’est ce que nous faisons ».

Les cintres du pont Pierre-Laporte

Au 15 juin 2023, 64 lignes sur 160 (40%) ont fait l’objet d’une intervention :

  • 27 cintres remplacés par des neufs
  • 11 cintres temporaires installés
  • 26 cintres consolidés

Le remplacement complet des cintres est prévu avant fin 2029.

Source : Ministère des Transports et de la Mobilité durable

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button