Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Une enseignante québécoise victime du « jeu de la virgule »

[ad_1]

Un enseignant d’une école secondaire québécoise aurait été la cible du « jeu de la virgule », un défi viral sur les réseaux sociaux.

Le Syndicat de l’éducation de la région de Québec ainsi que le Centre de services scolaire de la Capitale confirment qu’un incident lié à ce défi, généralement lancé sur le réseau social TIC Tacs’est produit dans une école du Québec.

Le jeu de la virgule ou aussi appelé vacances en anglais consiste à frapper une personne à l’arrière de la tête alors qu’elle ne s’y attend pas. L’action est généralement filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux. Ce phénomène est apparu pour la première fois en France.

Un enseignant de l’une de nos écoles secondaires a participé à ce que l’on appelle « le jeu de la virgule ».a alors écrit le Centre de services scolaire de la Capitale dans un courriel adressé à Radio-Canada.

Ce phénomène est nouveau et c’est le seul cas qui ait été porté à notre attention. La direction de l’école prend toutes les mesures nécessaires pour gérer la situation conformément à son code de bonne conduite et à son plan de lutte contre le harcèlement et les violences. Le Centre de services scolaire réitère son engagement à maintenir des environnements sains et sécuritairespeut-on lire dans l’e-mail.

Nous avons soutenu la députée en lui faisant part de ses droits dans les circonstances.a déclaré le président du Syndicat de l’éducation de la grande région de Québec, François Bernier.

François Bernier est le président du Syndicat de l’éducation de la grande région de Québec.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Le syndicat ne veut pas préciser si l’enseignant a subi des blessures après avoir été victime du jeu de virgule.

Le syndicat recommande de dénoncer ces situations

Le Syndicat de l’éducation de la région du Québec est attristé par ce phénomène ce qui ne fait que confirmer une hausse des violences dans les écolesselon son président.

Ce que j’ai vu et ce qui circule pour moi sur les réseaux sociaux, c’est une agression, c’est une attaque contre un individu qu’il soit étudiant ou enseignant, cela n’a pas sa place dans les établissements scolaires.

Qu’il s’agisse de ce phénomène ou de toutes les autres situations de violence vécues quotidiennement dans les établissements, ils réitèrent l’importance d’une demande que nous avons dans le cadre de nos négociations qui concerne un milieu de travail sain.il ajoute.

Le porte-parole du Service de police de la ville de Québec (SPVQ), David Poitras, affirme qu’une plainte a récemment été déposée en lien avec le jeu de la virgule. Toutefois, Radio-Canada n’a pas été en mesure de confirmer s’il s’agit du même fichier.

LE SPVQ est conscient de ce jeu qui se répand au Québec et veut être proactif. Les policiers font un travail de prévention en collaboration avec les centres de services scolaires sur ces tendances numériques.

Les risques de jeu de virgule

Quand la physiothérapeute Edith Castonguay regarde les nombreuses vidéos sur les réseaux sociaux de jeunes qui se prêtent à jeu de virguleelle voit le risque de blessure lié à ces actions vigoureux donné dans le cou.

Je trouve ça aberrant comme mode, si on peut le dire comme ça, d’une part pour les blessures que ça peut provoquer et pour tout le reste que (ce geste) peut provoquer.» affirme Edith Castonguay, qui est également présidente de la Fédération des cliniques de physiothérapie du Québec.

Edith Castonguay dans une clinique.

Edith Castonguay est présidente de la Fédération des cliniques de physiothérapie du Québec.

Photo : Radio-Canada

Il alerte sur les conséquences de ce coup soudain qui peuvent aller du coup du lapin à la commotion cérébrale, si le coup entraîne une chute. J’ai vu des images qui se déroulent dans des escaliers, donc il s’agit d’une chute, dans les escaliers, il peut y avoir un coup de tête au sol, donc un risque de commotion cérébrale possible.

Cela peut entraîner des conséquences et des symptômes qui peuvent persistercroit Mme Castonguay. Ce sont des conséquences encore notables pour un phénomène viralconclut le kinésithérapeute.

Avec la collaboration de Camille Carpentier

[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button