Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Une collecte de fonds aide un sans-abri à réparer la voiture en panne dans laquelle il a dormi pendant des mois

[ad_1]

Un Ottavien qui vit dans sa voiture en panne affirme que le montant d’argent recueilli pour lui lors d’une collecte de fonds en ligne est énorme.

Claude Lurette, ancien intervenant en hébergement et pair-entraide, vit dans sa voiture depuis qu’il a reçu un avis d’expulsion il y a près de huit mois. Il a quitté son unité de logement communautaire d’Ottawa pour s’installer dans sa Mazda 3.

La voiture, qui était restée coincée au bord de Hemlock Road après la rupture de l’essieu à rotule de la roue avant du côté passager, est actuellement en réparation.

Une campagne GoFundMe lancée par une résidente de Manor Park qui a rencontré Lurette alors qu’elle promenait son chien a permis de récolter près de 6 800 $.

« J’ai toujours su qu’Ottawa était une ville très gentille et généreuse, mais je suis toujours choqué par tout ce qu’on me fait remarquer », a déclaré Lurette.

« Pourquoi moi ? Il y a beaucoup plus de gens qui sont plus méritants. Il y a beaucoup de gens qui ont besoin de beaucoup plus d’aide que moi. »

Une Mazda argentée se trouve au bord de la route.
Claude Lurette dit qu’il n’a pas les moyens de payer son loyer ou de réparer sa voiture. (Joseph Tunney/CBC)

Lurette a déclaré qu’il avait reçu des courriels, des appels téléphoniques et que des personnes s’étaient même arrêtées dans la rue pour offrir leur soutien. On lui a également proposé un appartement abordable dans le quartier qu’il compte visiter ce week-end.

Leigh Adamson, une assistante sociale qui vit à Manor Park et qui a lancé GoFundMe, a déclaré que l’histoire de Lurette était liée aux personnes âgées aux prises avec la hausse du coût de la vie.

« L’histoire de Claude nous touche parce que, vu la façon dont le monde évolue actuellement, je pense que beaucoup de gens peuvent comprendre que nous sommes à un chèque de paie de vivre dans la rue », a déclaré Adamson.

« J’espère que les gens comprennent qu’en tant qu’humains, nous devons prendre soin les uns des autres. »

Adamson a déclaré qu’elle avait été incitée à agir lorsque Lurette a déclaré que la GRC lui avait dit qu’il devait déplacer sa voiture d’ici jeudi, sinon ils la remorqueraient eux-mêmes. Ses deux pneus côté passager reposaient sur la propriété de la Commission de la capitale nationale (CCN), lui aurait-on dit.

« L’hiver approchait et nous savons à quel point l’hiver est rigoureux ici. On craignait qu’il soit laissé là et qu’il perde ses effets personnels », a déclaré Adamson.

REGARDER | Grâce au soutien de la communauté, un homme vivant dans une voiture en panne peut la faire réparer :

Une collecte de fonds aide un sans-abri à réparer la voiture en panne dans laquelle il a dormi pendant des mois

Grâce au soutien de la communauté, un homme vivant dans une voiture en panne peut la réparer

Vidéo en vedetteClaude Lurette vit dans sa voiture depuis huit mois. Mais après une panne au bord de la route, le soutien de la communauté lui a permis de louer une chambre de motel et de faire réparer sa voiture. Il espère trouver bientôt un foyer permanent.

La CCN avait précédemment déclaré à CBC qu’elle n’avait pas demandé le déplacement du véhicule de Lurette et qu’elle n’était pas impliquée dans la situation.

Un porte-parole de la GRC a déclaré que si la voiture s’était partiellement reposée sur le terrain de la CCN, un agent aurait pu la vérifier. Ils n’ont pas pu fournir de détails supplémentaires.

Les fonds dépassent les coûts de réparation

Lurette a déclaré que sa voiture était actuellement chez M360 Mechanics et que, même si les dégâts étaient pires que prévu, ils étaient réparables. Il a déclaré que les mécaniciens s’étaient déjà vu offrir directement 400 $ pour les aider à couvrir les 1 400 $ qu’ils avaient estimés pour sa facture.

Il prévoit de consulter ses donateurs GoFundMe pour décider de ce qu’il fera des fonds excédentaires. Il aimerait faire don de fonds à la Société humanitaire d’Ottawa et à d’autres organismes qui l’ont aidé.

« Je vais le partager et c’était mon intention », a-t-il déclaré. « (Je vais) continuer ma recherche de logement et aider les gens en cours de route autant que je peux. »

Quant à Adamson, elle espère que Lurette utilisera une partie de l’argent pour son propre confort.

« C’est bien pour lui d’utiliser une partie de cet argent pour l’aider à aménager un appartement afin d’avoir un peu d’argent au cas où des temps difficiles arriveraient… et pour s’acheter un bon lit », a déclaré Adamson.

« Un bon lit confortable après avoir passé presque un an à dormir dans un véhicule ? Je pense qu’il mérite ça. »

[ad_2]

En LOcal

Back to top button