Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Une chance pour Barron | Le Journal de Montréal

[ad_1]

Le retour de Mattias Norlinder à Laval est un signe que le Canadien a choisi de donner sa chance à Justin Barron à la ligne bleue.

• Lire aussi : CH: Norlinder et Heineman rétrogradés à Laval

On dit cela parce que Norlinder, qui est âgé de 23 ans, a connu un bon camp d’entraînement, ce que Martin St-Louis a corroboré.

« Norlinder est encore en train de s’habituer à la glace plus petite et il a eu un très bon camp, j’ai été vraiment impressionné par lui. »

«Je suis heureux d’être là, je suis satisfait de mon camp», a déclaré Barron.

Meilleur

Le défenseur de 21 ans de la Nouvelle-Écosse croit avoir fait quelque chose de mieux que l’an dernier lors du calendrier préparatoire.

« Quand je regarde mon camp l’année dernière, je n’étais pas très satisfait », a-t-il admis. Cette année, j’étais plus confiant et j’ai essayé de m’affirmer davantage dans mon jeu. »

La décision de l’équipe de le garder à Montréal est le résultat d’une nécessaire concurrence interne.

« Il y aura toujours de la concurrence », a reconnu Barron. Norlinder a eu un bon camp et je suis sûr que nous le reverrons ici à un moment ou à un autre.


Justin Barron a mieux apprécié son camp d’entraînement cette année que l’an dernier.

Jesse Ylonen

Getty Images via AFP

Ylönen est mûr

Si le Canadien avait voulu renvoyer Jesse Ylönen à Laval, le Finlandais aurait d’abord dû passer par des dérogations, mais ce n’est pas la raison pour laquelle il a été préféré à Emil Heineman.

« Il y a son expérience acquise l’an dernier, a commencé Martin-St-Louis. Il est revenu plus lourd et je pense qu’il est prêt pour le prochain niveau.

«Je ne dis pas que Heineman n’est pas prêt, mais nous devons voir ce dont nous avons besoin de lui pour qu’il continue d’évoluer et qu’il occupe un meilleur fauteuil à Laval, mais je ne serais pas surpris de le revoir ici. cette année. »

On comprend de là que l’entraîneur-chef a aimé ce qu’il a vu du jeune Suédois de 21 ans.

Apprentissage

Ylönen avait un sourire facile lundi midi et on le comprend. Après tout, il a disputé près de la moitié de la saison à Montréal l’an dernier, soit 37 matchs au cours desquels il a amassé 6 buts et 10 passes décisives.

«Je veux évidemment rester ici, je pense que j’ai travaillé dur pour y parvenir», a déclaré le choix de deuxième ronde de 2018.

Ylönen sait ce qu’il doit faire pour rester dans la LNH et il a une petite idée de la contribution qu’il peut apporter.

« Il y a beaucoup de choses que je peux encore améliorer, mais j’ai eu quelques minutes en désavantage numérique et je pense que c’est un aspect de mon jeu qui s’est amélioré. Je pense que je peux contribuer de cette façon cette année.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button