Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Un tout-petit abattu par balle à Bois-des-Filion | La Sûreté du Québec fouille les banques à la recherche d’indices

[ad_1]

(Bois-Des-Filion) Les recherches de la Sûreté du Québec (SQ) se poursuivent dans l’enquête sur le décès d’un bambin de 3 ans survenu lundi à Bois-des-Filion, dans les Laurentides.


Un poste de commandement mobile de la SQ se trouvait samedi à proximité des lieux du drame dans l’espoir de trouver de nouveaux indices permettant de faire la lumière sur les circonstances du décès de l’enfant. Des policiers spécialisés ont été déployés samedi pour des recherches au sol.

L’enquête a été confiée à la Sûreté du Québec depuis le dépôt d’accusations contre un jeune homme de 19 ans qui se trouvait sur les lieux du drame, le 6 novembre dernier, dans une résidence du 34e rue. Le service de police intermunicipal de Terrebonne—Sainte-Anne-des-Plaines—Bois-des-Filion a été appelé sur les lieux vers 17h30 et collabore à l’enquête de la SQ. Malgré les manœuvres de réanimation, le bébé a été constaté mort sur place.

Trois personnes ont été arrêtées, puis l’une d’elles a comparu ces derniers jours au palais de justice de Laval.

«Nous parlons d’un homme de 19 ans qui fait face à diverses accusations, notamment de négligence criminelle ayant causé la mort, de possession d’une arme à feu prohibée chargée et d’entrave à la justice», a déclaré la sergent Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole de la SQ en entrevue au Samedi. Il s’agirait d’un membre de la famille de la victime, ce que la police n’a pas confirmé pour l’instant.

« Deux autres personnes intéressantes ont été arrêtées puis relâchées. L’enquête se poursuit évidemment », a-t-elle souligné.

L’arme du crime n’a pas été retrouvée, ce qui explique en partie les perquisitions policières sur les berges.

« Plus précisément, le poste de commandement mobile est au 33e avenue à Bois-des-Filion et nous avons des policiers spécialisés en fouilles terrestres, du module d’intervention d’urgence, pour fouiller les berges et les environs à la recherche d’indices dans ce dossier», a indiqué le porte-parole de la SQ. La sortie des plongeurs de la SQ n’était pas prévue samedi, selon le sergent Bilodeau.

L’enquête de la Sûreté du Québec se poursuit.



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button