Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

un taux inférieur à 4% ? C’est possible !

[ad_1]

Les taux des prêts immobiliers multipliés par 4 en quatre ans

L’année 2023 marque un tournant dans le secteur hypothécaire avec une hausse notable des taux. Selon les dernières données, pour le mois, les taux moyens varient de 4% pour un prêt sur 15 ans, 4,20% sur 20 ans et atteignent 4,50% sur 25 ans. Cette hausse contraste fortement avec les taux historiquement bas observés entre 2020 et 2022, où les taux moyens se situaient autour de 1,05%, 1,25% et 1,45% pour les mêmes durées. Entre début 2020 et fin 2023, en somme, les taux des prêts immobiliers pratiqués par les banques en France ont été multipliés par 4…

Cette hausse des taux s’explique par plusieurs facteurs, notamment les politiques monétaires de la Banque centrale européenne (BCE) qui a relevé ses taux directeurs à un niveau jamais vu depuis sa création. Mais l’inflation généralisée et les incertitudes économiques mondiales ont également des conséquences néfastes, sans parler des bénéfices des banques. Malgré ce contexte, certains emprunteurs parviennent à négocier des taux inférieurs à 4%, démontrant l’importance d’un profil solide et bien établi.

Portrait de l’emprunteur idéal en 2023 : qui sont les favoris des banques ?

Les emprunteurs qui bénéficient des meilleurs taux en 2023 partagent des caractéristiques communes, explique le courtier Meilleurtaux qui dresse ce portrait-robot le 12 novembre 2023. Ils disposent généralement de revenus élevés, bien supérieurs à la moyenne régionale. Un apport personnel d’au moins 30% du montant du projet est un autre critère crucial… ainsi que les économies. «  Ceux qui tombent en dessous de 4% sont ceux qui ont des revenus supérieurs à la moyenne de leur région, qui peuvent apporter un apport personnel de 30% et qui ont un peu d’épargne résiduelle après le projet. », explique Maël Bernier.

De plus, la stabilité professionnelle et un historique de crédit positif sont des atouts majeurs. Les banques privilégient les emprunteurs disposant d’un CDI ou d’une situation professionnelle stable, réduisant ainsi leur risque d’impayé.

Prêts immobiliers : la hausse des taux bientôt terminée ?

En comparant les critères d’octroi de prêts entre 2020 et 2023, une évolution notable se dégage. Au cours de la période 2020-2022, les taux bas étaient plus accessibles et davantage d’emprunteurs pouvaient bénéficier de conditions avantageuses. Les primo-accédants, notamment, ont pu en profiter pleinement pour concrétiser leur projet d’achat. A l’inverse, en 2023, la hausse des taux a durci les critères d’éligibilité, rendant les prêts moins accessibles aux profils moyens.

Face à cette situation, les futurs emprunteurs doivent s’adapter. Il convient de maximiser votre apport personnel, de stabiliser votre situation professionnelle et de soigner votre dossier de crédit. Une bonne gestion financière et une épargne solide sont des atouts indéniables pour négocier des taux plus avantageux.

Toutefois, Maël Bernier a une bonne nouvelle : « nous nous dirigeons vers un plateau avec des taux qui devraient se stabiliser dans les prochains mois autour de 4,50% maximum. La barre des 5% ne sera probablement pas atteinte « . Comprendre: si les taux sont élevés aujourd’hui, ils ne devraient plus augmenter… ou pourraient même baisser légèrement courant 2024 ou 2025.

[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button