Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Un résultat historique pour les gymnastes canadiens en attendant Paris

[ad_1]

Les Canadiens René Cournoyer, Félix Dolci, William Émard, Jayson Rampersad et Zachary Clay ont pris la 7e place, mardi, dans l’épreuve par équipe masculine aux mondiaux de gymnastique artistique présentés à Anvers, en Belgique.

Les gymnastes japonais, emmenés par le roi du concours multiple Daiki Hashimoto, ont été sacrés champions du monde par équipes, devant les Chinois et les Américains, à moins de dix mois des Jeux de Paris.

L’équipe canadienne a récolté 243,028 points sur les 6 engins de la compétition pour terminer derrière les Japonais (255,594), les Chinois (253,794), les Américains (252,428), les Britanniques (249,461), les Suisses (244,426) et les Allemands (244,026). ). Les représentants de l’unifolié ont devancé les Italiens (241 160).

Au début on a bien démarré avec les arçons, puis on a eu un petit accroca analysé William Émard, un Lavallois. Nous en avons pris élan (du rythme) aux anneaux, aux sauts ça s’est très bien passé. Des parallèles aussi. À la barre fixe, les choses ont empiré un peu, mais ces choses arrivent.

Le simple fait de participer à la finale a été une expérience bénéfique à tous les niveaux, selon lui.

L’expérience a été vraiment magnifique : se retrouver dans le top 8, parmi les meilleures nations. Être là avec le Japon, qui a remporté le titre. Dans l’ensemble, ce fut une belle soirée.

Le Japon, qui avait déjà dominé les qualifications dimanche, a remporté le titre par équipes pour la septième fois de son histoire. Hashimoto, champion olympique du concours multiple et de la barre fixe il y a deux ans à Tokyo, et ses coéquipiers permettent à leur pays de reconquérir sa couronne mondiale, délaissée depuis l’édition 2015 à Glasgow.

Radio-Canada Sports diffuse en direct sur le Web les Championnats du monde de gymnastique jusqu’au 8 octobre et présentera les meilleurs moments des compétitions sur ICI Télé le 7 octobre, à l’émission Week-end Sports. Pour plus de détails, consultez le calendrier de diffusion.

Dimanche, les Canadiens ont qualifié le pays pour les prochains Jeux olympiques, leur première participation depuis Pékin en 2008. Ils ont terminé 4es des qualifications avec 249,260 points, derrière les Japonais (258,228 points), les Américains (254,628 points) et les Britanniques (254,193 points). points).

Dolci estime qu’il y a de bonnes leçons à tirer de cette journée de compétition avant Paris. Notre équipe devra travailler sur ses forces mais aussi ses faiblesses. C’était plus difficile avec certains agrès aujourd’hui, nous voulons aussi améliorer nos bons agrès et augmenter nos chances de finale. Et montrer que nous pouvons être un concurrent sérieux. Nous pouvons en chercher encore davantage à l’avenir.

Nous avons une équipe solide, qui travaille ensemble depuis des annéesrésuma Cournoyer. Nous avons fait le emploi Au bon moment, nous avons démontré que le Canada est un concurrent sérieux qui mérite sa place parmi les meilleurs sur la scène internationale. Au cours des prochains mois, il s’agira de montrer aux JO que nous avons mérité notre billet. Et que nous sommes une nation puissante en gymnastique.

Pas de finale par équipe pour les Canadiens

Du côté féminin, les Canadiennes ont pris 12e classement de qualification pour la compétition par équipe où les huit premières équipes se qualifient pour la finale. Aurélie Tran, Rose Woo, Elsabeth Black, Cassandra Lee, Ava Stewart ont amassé 157,229 points.

Rappelons que l’équipe féminine canadienne s’est qualifiée pour les Jeux olympiques de Paris aux Championnats du monde de l’an dernier lorsqu’elle a remporté la médaille de bronze.

Aux qualifications du concours multiple individuel, la Néo-Écossaise Black (55,065) a confirmé qu’elle était l’une des favorites, puisqu’elle a pris la cinquième place, à 3,8 points de la première place, l’Américaine Simone Biles (58,856). Repentignoise Tran (50 899) classée 37e et ne sera pas finaliste.

Le meilleur résultat aux engins de Tran était un 32e placer sur les barres asymétriques. Elle s’est également classée 55e sur le terrain et 84e au faisceau.

Quant à Rose Woo, elle a eu un 67e place sur la poutre et un 82e sur les barres asymétriques.

La finale de la compétition féminine sera webdiffusée sur le site Internet de Radio-Canada Sports à partir de 13h30 (HAE).

Avec les informations de l’Agence France-Presse et de Sportcom

[ad_2]
journalmetro

Back to top button