Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

un renversement de tendance se confirme

[ad_1]

Santé publique France vient de publier des données révélant une augmentation significative de 16,6% des prescriptions d’antibiotiques en 2022 par rapport à l’année précédente. Cette hausse marque une croissance de 14% en volume, avec plus de 800 prescriptions pour 1.000 habitants hors hospitalisation.

La fin d’une tendance à la baisse

Après une période de baisse continue depuis 2012, la prescription et la consommation d’antibiotiques en France ont inversé leur tendance en 2020. Cette hausse, déjà amorcée en 2021 avec une hausse de l’ordre de 5 %, s’est accentuée en 2022, posant de nouvelles inquiétudes de santé publique.

Augmentation de la consommation d’antibiotiques chez les enfants en 2022

L’étude réalisée par Santé publique France (SPF) a révélé une augmentation inquiétante de la consommation d’antibiotiques chez les enfants en 2022. En particulier, chez les enfants âgés de 0 à 4 ans, cette consommation a dépassé les niveaux observés avant la pandémie de Covid-19. . De plus, c’est dans cette tranche d’âge que l’on note les taux de prescriptions d’antibiotiques les plus élevés.

Forte hausse chez les 5 à 14 ans

Chez les enfants âgés de 5 à 14 ans, une augmentation significative des prescriptions d’antibiotiques a également été constatée en 2022, avec une croissance de 41,8% par rapport à 2021. Ces chiffres atteignent les niveaux enregistrés en 2019, mettant en évidence une tendance préoccupante dans l’utilisation des antibiotiques chez les jeunes patients.

un renversement de tendance se confirme

un renversement de tendance se confirme

un renversement de tendance se confirme

Les données analysées montrent que la majorité des prescriptions en 2022 émanent des médecins généralistes (75,5%), suivis des dentistes (12,3%) et des pédiatres (0,9%). Une attention particulière est portée à la prescription d’amoxicilline, association d’amoxicilline et d’acide clavulanique, et de céphalosporines, dont la consommation a augmenté de manière significative (respectivement de 22 %, 178 % et 214 %). Ces antibiotiques étant des agents majeurs de résistance, leur prescription doit être restreinte pour ne pas aggraver le problème de la résistance aux antibiotiques.

Lutte contre la résistance aux antibiotiques

Face à cette surconsommation et à cet usage inapproprié des antibiotiques, phénomène qui favorise la résistance aux antibiotiques, le SPF envisage de relancer dès le 1er décembre la campagne de sensibilisation « Antibiotiques, bien en prendre soin, c’est d’abord bien les utiliser ». Cette initiative vise à informer et éduquer le public sur les risques liés au mésusage des antibiotiques.

Dans le cadre de la stratégie nationale 2022-2025, le ministère de la Santé s’est fixé un objectif de réduction de la consommation d’antibiotiques de 25 % d’ici 2025. Cette démarche s’inscrit dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques et vise à promouvoir un usage plus responsable des antibiotiques.

Le Conseil de l’Europe, dans sa lutte contre la résistance aux antimicrobiens, recommande à la France de réduire de 27 % sa consommation totale d’antibiotiques dans le secteur extra-hospitalier et hospitalier, y compris dans les établissements de soins de longue durée, par rapport aux chiffres de 2019.

Crédit photo : DépôtPhotos

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button