Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Un randonneur suit l’itinéraire recommandé par Google Maps et se retrouve coincé au bord d’une falaise

[ad_1]

Un homme a failli mourir début novembre lors d’une randonnée au Canada… à cause de Google Maps. L’application GPS lui a conseillé de suivre une piste qui n’existait pas en réalité, rapporte le HuffPost.

En suivant l’itinéraire recommandé par Google Maps, le randonneur s’est retrouvé au bord d’une immense falaise. Coincé, il a alerté les sauveteurs qui ont dû mobiliser un hélicoptère pour intervenir et lui venir en aide. Les autorités canadiennes ont précisé par la suite qu’il s’agissait du troisième incident du genre à cet endroit.

Des décès déjà enregistrés

En 2021, un homme qui suivait le même chemin imaginaire est mort en tombant de ces mêmes falaises. Depuis le nouvel incident, Google Maps a mis à jour sa carte et n’affiche plus le chemin dangereux. Mais ce n’est pas la première fois que l’application joue avec la vie de ses utilisateurs.

En 2022, un automobiliste est décédé aux États-Unis alors qu’il suivait l’itinéraire routier qui lui était recommandé par l’application GPS. Ce dernier l’a emmenée jusqu’à un pont qui s’était effondré il y a des années. Les proches de la victime ont indiqué fin septembre avoir porté plainte contre Google pour négligence dans cette affaire.

« Utiliser le bon sens »

Le 3 novembre, un touriste a été blessé par balle alors qu’il traversait un quartier dangereux du Cap (Afrique du Sud), suivant un itinéraire recommandé par Google Maps. Pour sa défense, l’application a rappelé qu’elle n’avait pas la responsabilité de connaître la dangerosité de chaque secteur et a appelé ses utilisateurs à « suivre la législation locale, à rester attentifs et à faire preuve de bon sens ».

Il n’est pas recommandé de faire aveuglément confiance au GPS, car ces outils et applications se concentrent souvent sur la vitesse du trajet et non sur sa sécurité. Concernant la randonnée, les sauveteurs incitent les sportifs à privilégier les applications spécialisées, plus au goût du jour sur les sentiers nature.




[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button