Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Un possible spectacle dans le ciel de Québec samedi soir

[ad_1]

Publié le 11 novembre 2023 à 11h49

Pour un deuxième week-end consécutif, une tempête géomagnétique modérée frappera la Terre. Résultat : chances d’aurores boréales dans la nuit de samedi à dimanche. Explications.


Le soleil active les particules

Nous pouvons évaluer les chances qu’elles se produisent, mais les aurores boréales restent un phénomène difficile à prévoir. L’activité solaire intense intensifie les collisions entre les particules chargées et les gaz présents dans la haute atmosphère terrestre. Cependant, l’apparition d’éclairs lumineux qui forment des voiles colorés n’est jamais certaine. Plus l’activité magnétique est forte, plus les chances d’observer ce magnifique phénomène sont élevées. La tempête qui frappera la Terre samedi soir aura une intensité G2 sur une échelle allant jusqu’à G5. On parle donc d’une tempête modérée.

AURORE1

Patience et croisons les doigts

Il faudra donc de la patience et un peu de chance pour observer les aurores boréales samedi soir. Entre 16h et 22h, l’indice Kp sera de 6,33. Il s’agit d’un indicateur similaire à celui du week-end dernier, les chances seront donc tout aussi bonnes samedi soir. Les aurores pourraient donc être visibles au nord du 45e parallèle, frontière entre le Canada et les États-Unis. Les régions plus au nord ont encore plus de chances d’être témoins d’aurores boréales.

AURORE2 (1)AURORE2 (1)

Bon à savoir : L’indice Kp est un indicateur de l’activité géomagnétique, allant de 0 à 9. Il est souvent utilisé pour déterminer la probabilité d’observer des aurores dans une région donnée. Plus l’indice est élevé, plus la zone d’observation des aurores boréales s’étend vers le sud.

Une fin de journée qui pourrait être spectaculaire

Même s’il est également possible d’observer un peu avant et après cette période, l’indice KP atteindra son pic entre 16h et 22h samedi. La fenêtre idéale pour observer le phénomène se situera donc entre 18 heures et 22 heures, lorsque l’on pourra profiter de l’obscurité.

AURORE3 (1)AURORE3 (1)

Le ciel fait sa part

La plupart des régions du sud du Québec auront un ciel dégagé durant cette période d’observation. Malheureusement, les régions plus au nord, où les chances de voir des aurores boréales sont les plus élevées, auront moins de chance. Le ciel sera couvert de nuages ​​dans le nord de l’Abitibi, au Saguenay, au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie. Aux alentours de la Capitale-Nationale, ainsi que sur la Rive-Nord, certaines clairières pourraient offrir un espace pour un spectacle de lumière.

AURORE4 (1)AURORE4 (1)

Optimisez vos chances

Pour bien les voir, éloignez-vous des centres urbains et regardez vers le nord. Une règle importante : laissez vos yeux s’habituer à l’obscurité. Mettez votre téléphone portable de côté et levez les yeux vers le ciel pour maximiser vos chances de voir les aurores boréales.

AURORE5 (1)AURORE5 (1)

Avec la collaboration de Nicolas Lesard, météorologue

À VOIR AUSSI : Les premières images spectaculaires du télescope Euclide

[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button