Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

un mois plus tard, sa mère ne veut « rien abandonner »

[ad_1]

« Lina a sa place à la maison avec sa famille et je ne la lâcherai pas tant qu’elle n’y sera pas. » Un mois après la disparition de l’adolescente de 15 ans alors qu’elle se rendait à pied à la gare de Saint-Blaise-la-Roche (Bas-Rhin), sa mère s’est exprimée ce lundi dans un message adressé à l’AFP par l’intermédiaire de son avocat, Matthieu Airoldi.

Elle tient à remercier « tous les forces de gendarmerie qui ont fait un travail considérable depuis le début » et témoigne sa confiance dans les juges d’instruction « qui travaillent sans relâche pour retrouver Lina au plus vite ». «Ma détermination, ma colère, ma rage, me poussent à ne pas baisser les bras et à me battre encore plus fort», assure-t-elle. « Tout mon entourage ainsi que la population sont d’un soutien sans faille, une force dans cette terrible épreuve. »

Me Matthieu Airoldi a souligné que la mère de Lina ne communiquerait plus et ne le ferait à l’avenir que par l’intermédiaire de son avocat.

Pas de piste sérieuse

Lina n’a plus donné signe de vie depuis le 23 septembre au matin. Malgré des recherches intenses, des fouilles citoyennes, des relevés de plans d’eau, des contrôles de voitures et un ratissage d’une maison, les enquêteurs ne semblent pas avoir de pistes sérieuses.

Le parquet de Strasbourg, où est instruite l’affaire, a ouvert début octobre une information judiciaire « contre la procureure de la République, Yolande Renzi, qui a alors déclaré s’attendre à des investigations « de longue haleine », précisant qu’aucune piste n’avait été « écartée ou favorisé ».

[ad_2]
Fr1

Back to top button