Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

un homme interpellé à Nantes

[ad_1]

Un homme a été interpellé jeudi à Nantes, dans le cadre de l’enquête ouverte en Belgique après l’attentat qui a coûté la vie à deux Suédois lundi à Bruxelles, a-t-on appris vendredi de sources proches du dossier.

Les enquêteurs belges cherchent à déterminer si l’auteur de l’attaque, Abdesalem Lassoued, abattu mardi par la police belge, était en contact avec d’autres personnes radicalisées dans d’autres pays européens.

L’homme interpellé à Nantes avait reçu, avant les faits, lundi vers 19 heures, la vidéo revendiquant son double assassinat par Lassoued, a indiqué l’une des sources, confirmant une information du quotidien français. Ouest de la France. L’identité du suspect n’a pas été précisée. Il serait également tunisien, comme Abdesalem Lassoued, selon Ouest de la France.

Dès mardi, le procureur fédéral de Belgique, Frédéric Van Leeuw, affirmait que le scénario de la personne radicalisée ayant agi en « loup solitaire » était privilégié par les enquêteurs. Mais il faut « fermer toutes les portes », a souligné une autre source proche du dossier.

La Belgique a donné « plusieurs informations à plusieurs pays » sur des personnes ayant récemment été en contact avec l’agresseur bruxellois, a ajouté cette source, citant la France et l’Allemagne.

L’agresseur connu des autorités belges

Il appartient ensuite aux autorités de ces pays de vérifier si ces profils sont susceptibles ou non d’intéresser l’enquête belge, a-t-on soutenu. Le Parquet national antiterroriste (Pnat) n’a pas fait de commentaire.

L’attaque de lundi, survenue près du centre-ville de Bruxelles peu avant un match de football entre la Belgique et la Suède, visait des supporters suédois. L’agresseur a tué deux d’entre eux de sang-froid avec un fusil automatique AR-15, et en a blessé un troisième, avant de s’enfuir à bord d’un scooter. Il a été localisé mardi matin dans un café de la commune bruxelloise de Schaerbeek, où il a été mortellement blessé par des tirs de la police. Son arme a été retrouvée.

Depuis 2011, Abdesalem Lassoued avait demandé l’asile dans quatre pays européens, en Norvège, en Suède, en Italie puis en Belgique, une demande à chaque fois refusée. Il était connu des autorités belges pour des délits mais ne figurait pas dans la base de données de l’Ocam, l’agence fédérale chargée d’analyser la menace terroriste.

Dans sa vidéo de protestation, le Tunisien de 45 ans se dit inspiré par le groupe État islamique. L’organisation a revendiqué l’attaque mardi soir, soulignant qu’elle avait visé la Suède en raison de son appartenance à une coalition antijihadiste mondiale.

[ad_2]
Fr1

Back to top button