Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Un gynécologue poursuivi pour avoir inséminé une patiente avec son propre sperme il y a 34 ans

[ad_1]

Une femme de l’Idaho, aux États-Unis, a intenté une action en justice contre son gynécologue après avoir découvert qu’il était le père de sa fille de 34 ans, rapporte le New York Post.

Sharon Hayes, aujourd’hui âgée de 67 ans, est la mère d’une femme de 34 ans, à laquelle elle a accouché après avoir été suivie dans une clinique de fertilité en 1989. Cependant, Mme Hayes affirme avoir récemment découvert que son gynécologue de l’époque , David Claypool aurait utilisé son propre sperme pour l’inséminer il y a 34 ans.

Mme Hayes et son partenaire de l’époque, incapables d’avoir un enfant, auraient payé 100 $ par séance d’insémination. Ce montant, selon le Dr Claypool, était ensuite versé aux donateurs. Le médecin a affirmé que les candidats avaient été choisis sur la base de plusieurs traits génétiques choisis par le couple, comme la couleur des yeux et des cheveux.

Les traitements se seraient étalés sur une période de six mois, jusqu’à ce que la patiente tombe enceinte.

Mais elle accuse désormais son gynécologue d’escroquerie, notamment parce qu’il aurait mis de l’argent dans ses poches en fournissant son propre sperme, sans en avertir le couple, contrairement aux lois médicales et à celles protégeant les patients. .

Sharon Hayes demande réparation pour les répercussions physiques et émotionnelles des actes du médecin, mais aussi pour la rupture de sa relation avec ses deux filles.

Sa fille Brianna, âgée de 34 ans, a découvert l’année dernière que le processus d’insémination et de don de sperme n’était pas aussi anonyme que le croyait la famille.

En s’appuyant sur deux sites réalisant un profil génétique, la jeune femme a appris que le Dr Claypool était son père, mais aussi celui de 16 autres enfants vivant dans le même comté.

Brianna avait utilisé ses sites pour tenter d’expliquer des problèmes de santé qu’elle avait et qui n’étaient pas présents du côté de sa mère, notamment la leucémie diagnostiquée quand Brianna avait 4 ans ainsi que le virus d’Epstein-Barr. À cause de cette dernière, la jeune femme a souffert de longs épisodes de grande fatigue et de fièvre lorsqu’elle était au collège. Elle dit même qu’elle a failli ne pas avoir son diplôme parce qu’elle était très malade.

La fille de Sharon Hayes a déjà subi cinq opérations à la hanche, en plus de souffrir d’un trouble du sommeil qui a un impact majeur sur sa vie.

[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button