Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Un « enfant prodige » québécois devient le plus jeune grand maître d’échecs et vise le top 100 des meilleurs joueurs du monde

[ad_1]

Un Montréalais de 19 ans devenu le plus jeune grand maître international de l’histoire du Québec vise le top 100 des meilleurs joueurs d’échecs au monde.

Au terme d’une semaine émouvante où il a remporté trois victoires contre certains des meilleurs joueurs d’échecs du monde sur l’île de Man, en Irlande, Shawn Rodrigue-Lemieux est devenu le 4 novembre le plus jeune grand maître international de l’histoire du Québec.

« J’en rêve depuis l’âge de six ans, lorsque j’ai joué mon premier match », confie-t-il à Journal.

Photo fournie par Shawn Rodrigue-Lemieux

Bien qu’il ait joué des milliers de parties depuis, y compris des tournois au Mexique, en Inde et en Espagne, il n’a jamais oublié ce moment où il a déplacé ses premières pièces. Les deux rois se trouvaient sur des cases adjacentes et il fallut appeler l’instructeur.

C’était à l’école Fernand-Seguin dans le cadre d’une activité parascolaire. «C’était un enfant prodige», se souvient l’instructeur en question, Thierry Libersan, qui accompagne encore, aujourd’hui, les enfants de l’école publique Fernand-Seguin, spécialisée en sciences et mathématiques.


Un « enfant prodige » québécois devient le plus jeune grand maître d’échecs et vise le top 100 des meilleurs joueurs du monde

Photo fournie par Shawn Rodrigue-Lemieux

Il l’accompagne comme moniteur de groupe, puis comme professeur particulier, jusqu’à ce que l’élève dépasse le maître.

« À 12 ans, il était déjà l’un des meilleurs au Canada et je n’étais plus du calibre », raconte en riant l’instructeur de carrière.

Son objectif aux échecs est d’atteindre le top 100 mondial. Il occupe actuellement 702e rang mondial et 7e au Canada.

Fierté

« Nous sommes très fiers de lui ; nous lui rendrons bientôt hommage en lui remettant la deuxième partie de sa bourse de 6 000 $ », déclare Larry Bevand, co-fondateur de la Chess and Math Association, qui est à l’origine de l’intérêt de Shawn pour les échecs.

Aujourd’hui avec des bureaux à Ottawa, Toronto et New York, l’organisme montréalais Échecs et Maths, fondé en 1982, emploie 20 personnes à temps plein et une centaine d’instructeurs qui donnent des cours et encadrent plus de 10 000 jeunes par semaine.

Ce n’est pas la première fois qu’un ancien élève des échecs et des mathématiques atteint les plus hauts standards internationaux en matière d’échecs. Pascal Charbonneau a remporté le titre en 2006.


Un « enfant prodige » québécois devient le plus jeune grand maître d’échecs et vise le top 100 des meilleurs joueurs du monde

Shawn Rodrigue-Lemieux s’est exilé à l’Université du Texas, aux États-Unis, où le calibre des joueurs est plus élevé qu’au Québec.

Photo fournie par Shawn Rodrigue-Lemieux

Au Texas pour les échecs

Visant une carrière en médecine, Shawn Rodrigue-Lemieux est actuellement étudiant à l’Université du Texas.

Pourquoi ne pas choisir une université québécoise? « Parce qu’il y a beaucoup de très bons joueurs d’échecs ici. C’est l’une des marques de fabrique de cette université. On ne trouve pas l’équivalent au Québec.»

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button