Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Un employé de QS publie une longue réponse au livre de Catherine Dorion

[ad_1]

Tout au long de son aventure en politique, marquée par l’absentéisme, Catherine Dorion a perdu le respect de ses proches collaborateurs, répond son ancienne responsable des communications, qui n’a pas du tout apprécié le livre de l’ancien député de Taschereau, fraîchement débarqué en librairie.

• Lire aussi : Le choc post-traumatique de l’ancienne députée Catherine Dorion

• Lire aussi : Catherine Dorion, victime médiatique ?

« Je sors de cette lecture avec une grande tristesse. Je ne veux pas écrire ça pour régler des comptes», déclare d’emblée Louis-Philippe Boulianne, dans un long post sur les réseaux sociaux.

Celui qui est aujourd’hui attaché numérique à Québec solidaire a travaillé en étroite collaboration avec Catherine Dorion, d’abord pour l’aider à se faire élire, en coordonnant les communications de sa campagne, en 2018, puis devant son tout premier attaché politique.

Louis-Philippe Boulianne (à droite) lors de la campagne électorale de 2022, à Montréal, avec le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.

PHOTO Marc-André Gagnon

« Après 5 ans, je suis enfin prêt à le dire : Catherine n’a pas porté notre mouvement au sommet. Au contraire, elle s’est appuyée sur les épaules de notre parti pour s’élever plus haut», résume-t-il, s’avouant amèrement déçu.

Pour la défense de GND

Dans son livre, Catherine Dorion cible particulièrement le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, qu’elle accuse de contrôle et de centralisation. A noter que ce dernier doit se soumettre à un vote de confiance, lors du congrès des membres de son parti, dans moins de deux semaines. Il n’a pas encore réagi au livre de Mme Dorion.

Louis-Philippe Boulianne raconte qu’à ses débuts chez QS, il n’était «pas un grand fan de Gabriel», mais sa relation avec celle qui a succédé à Manon Massé comme leader parlementaire, en 2021, n’a pas mis longtemps à évoluer positivement.

« Tandis que mon respect pour Gabriel augmentait, mon respect pour Catherine suivait la tendance inverse puisqu’elle se réfugiait, d’abord dans le présentéisme, puis finalement simplement dans l’absentéisme. C’est la vérité vraie et décevante », déclare son ancien attaché politique.

Mettre de l’huile sur le feu

Selon lui, ni le travail militant ni le travail parlementaire n’intéressaient alors le député de Taschereau.

Il raconte, entre autres, avoir dû intervenir, comme « Gabriel et Manon », pour freiner l’un de ses « élans artistiques », à savoir « un projet vidéo dont le scénario consistait à la voir détruire à la pelle un mannequin représentant Justin Trudeau ». « .

« La frustration et la colère envers Catherine ne sont pas venues seulement du haut de la pyramide comme elle le prétend », assure-t-il. J’irais jusqu’à dire qu’une bonne majorité des salariés, quels que soient leur rôle et leur poste, en avaient franchement marre.

Un autre ancien employé du parti n’est pas plus tendre. « Sa technique semble toujours la même : mettre de l’huile sur le feu et s’étonner/désolé/se plaindre qu’il fait chaud », a écrit Francis Boucher, ancien conseiller en communications de Québec solidaire, dans un commentaire sur une autre publication Facebook.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button