Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Un bus volant qui va révolutionner les déplacements urbains et régionaux !

[ad_1]

Basé à Londres, l’avionneur Lyte Aviation prévoit de lancer un prototype de bus à décollage et atterrissage verticaux. Baptisé SkyBusil pourrait effectuer ses premiers vols dès 2025.

Cela vous intéressera également

(EN VIDÉO) Kézako : comment piloter un avion ? Dans le monde, environ un avion décolle par seconde. Un siècle après ses débuts,…

Quand on parle deavionavion avec le décollage et l’atterrissage verticaux, on pense aux taxis volants qui figuraient parmi les stars du dernier Salon du Bourget. Appareils capables de transporter jusqu’à cinq personnes maximum. La start-up londonienne Lyte Aviation voit plus grand, avec un véritable avion de type VTOL, capable d’emporter jusqu’à 44 personnes ou de transporter du fret. Selon ses plans, le SkyBus LA-44 ressemblera à un avion d’affaires, mais avec deux paires d’ailes courtes à l’avant et à l’arrière. Ils embarqueront chacun deux moteurs, soit un total de huit rotors. Les six pales de l’hélice placées à l’intérieur de l’aile seront plus grandes que celle du moteur situé à son extrémité. Pour le décollage et l’atterrissage, les ailes s’orienteront pour pointer les hélices vers le haut. Pour partir en croisière, ils s’inclineront horizontalement. Dans cette configuration, Lyte Aviation affirme que ses avions auront une autonomie de 1 000 kilomètres et qu’ils pourront atteindre une vitessevitesse pointe de 300 km/h.

Premier vol en 2025

Pour atteindre cette autonomie, l’avionneur ne mise pas sur le 100 % électrique. Le moteur sera basé sur les turbopropulseurs actuels d’une puissance allant de 3 500 à 5 000 chevaux. Ces moteurs seront ceux situés le plus près du fuselagefuselage. Quant aux rotors de bout d’aile, ce seront des moteurs électriques alimentés par une batterie. hydrogènehydrogène. Il s’agit certainement d’assurer un couple instantané pour que ces moteurs puissent assurer la stabilisation de l’avion en cas de turbulenceturbulence pendant les phases de décollage et d’atterrissage. Dans le même esprit, l’équipe de Lyte Aviation envisage également d’utiliser des hélices à pas variable. L’entreprise prévoit de produire son prototype l’année prochaine pour un premier vol en 2025, ce qui semble très optimiste pour un avion de cette envergure. Il indique également miser pour l’avenir sur une propulsion 100 % électrique à hydrogène. Même si le projet semble très ambitieux, ce qui est encourageant, c’est que Lyte Aviation a déjà signé un accord de précommande de 10 SkyBus, avec la société indienne Vman Aviation Services.

[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button