Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Treize Palestiniens tués jeudi dans un camp en Cisjordanie, le bilan s’alourdit

[ad_1]

Treize Palestiniens ont été tués jeudi par les forces israéliennes dans le camp de réfugiés de Nour Shams, au nord de la Cisjordanie occupée, selon un bilan en hausse publié vendredi par le ministère palestinien de la Santé.

La veille, le ministère avait fait état de sept morts dans cette « attaque de l’occupant (Israël, NDLR) dans le camp de réfugiés de Nour Shams », ajoutant avoir été informé de la présence « d’autres martyrs qui n’auraient pas pu être transférés ». en ambulance jusqu’à l’hôpital.

Cinq enfants figuraient parmi les treize morts, a ajouté le ministère.

Selon les chiffres de l’Autorité palestinienne, au moins 81 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie par les forces israéliennes ou par des colons israéliens depuis le 7 octobre, lorsque le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza a lancé une attaque sanglante sur le sol israélien. , à l’origine d’une nouvelle guerre qui a fait des milliers de morts.

L’armée israélienne a indiqué jeudi avoir utilisé un drone qui a « tué un certain nombre de terroristes » à Nour Shams. Dans un communiqué, elle a fait état d’« échanges de tirs et d’engins explosifs lancés en direction des forces de sécurité » lors d’une opération « antiterroriste ».

Un officier de police israélien de l’unité des gardes-frontières a été tué « lors de combats avec des terroristes armés », a ajouté la police dans un communiqué.

Depuis le 7 octobre, les forces israéliennes ont procédé à des centaines d’arrestations à travers la Cisjordanie, notamment de membres présumés du Hamas.

Plus de 1.400 personnes ont été tuées sur le territoire israélien par des hommes du Hamas depuis le 7 octobre, la majorité des civils fauchés par balles, brûlés vifs ou morts des suites de mutilations au premier jour de l’attaque des combattants du mouvement islamiste palestinien menée en Gaza, selon les autorités israéliennes. Selon l’armée israélienne, environ 1 500 combattants du Hamas ont été tués lors de la contre-offensive qui a permis à Israël de reprendre le contrôle des zones attaquées.

Dans la bande de Gaza, plus de 3.700 Palestiniens, pour la plupart des civils, ont été tués dans les bombardements incessants menés en représailles par l’armée israélienne, selon le dernier bilan des autorités locales.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button