Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Tramway de Québec : le ministre Jean-Yves Duclos parle de « tentative de sabotage »

[ad_1]

Dénonçant une « tentative de sabotage », le ministre fédéral Jean-Yves Duclos déplore la « volte-face » du gouvernement Legault dans le dossier du tramway et évoque le risque que la Ville de Québec perde les fonds fédéraux alloués au mégaprojet.

• Lire aussi : Le gouvernement rejette le plan B de Bruno Marchand pour le tramway québécois et confie une réflexion de six mois à la Caisse de dépôt

• Lire aussi : Julien évoque le SRB parmi les modes de transports lourds

Le ministre fédéral des Services publics et de l’Approvisionnement a rompu le silence jeudi, au lendemain de la décision annoncée au maire de Québec par François Legault de refuser son plan B pour le tramway et de lui retirer le projet des mains. Jean-Yves Duclos, dans une déclaration écrite, s’est dit « triste et déçu de la volte-face annoncée hier (mercredi) ».

Il pointe du doigt le gouvernement du Québec et l’accuse de vouloir nuire au projet. «La tentative de sabotage du projet de tramway retarde encore davantage la modernisation de nos transports publics et en augmentera les coûts.»

Ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos.

Photo d’archive Stevens LeBlanc

Sommes-nous en danger ?

En outre, les fonds fédéraux réservés sont en danger, a laissé entendre le ministre. «Malheureusement, en raison d’un manque de leadership en matière de transport collectif au Québec, notre capitale nationale risque de voir le plus gros investissement canadien de son histoire lui glisser entre les doigts.»

  • Écoutez la rencontre Lisée – Mulcair avec Richard Martineau diffusée en direct tous les jours à 8h50 via Radio QUB :

Les fonds fédéraux réservés à ce projet se situent entre 1,2 et 1,5 milliard de dollars, puisque le gouvernement fédéral s’était engagé à financer environ 40 % d’une facture de près de 4 milliards de dollars. Le ministre Duclos a d’ailleurs répété à plusieurs reprises récemment que le gouvernement Trudeau serait présent pour financer une partie de la facture de l’explosion des coûts qui coûte désormais 8,4 milliards de dollars au plan B de Bruno Marchand.

Mercredi, le premier ministre François Legault a mandaté la Caisse de dépôt et placement du Québec pour étudier les différentes options de transport structurantes pour la ville de Québec, ramenant ainsi à la planche à dessin le projet initialement annoncé en 2018. donne six mois pour réaliser ce mandat.



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button