Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Tout est calme le jour de la date limite des échanges – Winnipeg Free Press

[ad_1]

Vous souvenez-vous de la fois où les Blue Bombers de Winnipeg ont échangé contre le quart Zach Collaros juste au moment où la date limite des échanges dans la LCF arrivait à expiration ?

Cette décision a radicalement modifié l’avenir de la franchise des Bombers, Collaros menant les Bleu et Or aux trois derniers matchs de la Coupe Grey, remportant deux victoires et mettant fin à une disette de 28 ans au championnat. Rares sont ceux, voire aucun, qui auraient pu prédire le genre de succès qui suivrait Collaros de Toronto, même si certains estimaient qu’il possédait les atouts intangibles nécessaires pour réussir un redressement aussi rapide.

Tout est calme le jour de la date limite des échanges – Winnipeg Free PressFRED GREENSLADE / DOSSIERS DE LA PRESSE CANADIENNE

Les Bombers ont changé le cours de l’histoire de la franchise lorsqu’ils ont acquis Zach Collaros (8 ans) à la date limite des échanges il y a quatre ans. Aucune transaction n’a été effectuée cette année à la date limite.

« />

FRED GREENSLADE / DOSSIERS DE LA PRESSE CANADIENNE

Les Bombers ont changé le cours de l’histoire de la franchise en faisant l’acquisition de Zach Collaros (8) à la date limite des échanges il y a quatre ans. Aucune transaction n’a été effectuée cette année à la date limite.

« Cela s’est déroulé exactement comme cela aurait dû, dit l’entraîneur-chef des Bombers Mike O’Shea plus tôt cette semaine. « Je l’ai dit 100 fois : Zach était le seul gars qui pouvait réussir, qui pouvait entrer et s’intégrer parfaitement, nous rendre meilleurs et nous diriger comme ça, en si peu de temps. »

J’évoque ce sujet non pas pour donner une leçon d’histoire, mais pour reconnaître que le commerce effectué il y a exactement quatre ans était une anomalie et loin d’être la norme. Contrairement à cette année-là, la date limite des échanges de mercredi dans la LCF s’est déroulée sans un gémissement.

En effet, aucune transaction n’a été réalisée pour la troisième année consécutive. Alors que dans la LNH, la date limite des échanges se transforme en une frénésie médiatique, la couverture médiatique de la dernière journée de la LCF pour conclure un accord est pratiquement inexistante et cela semble être le cas depuis toujours.

En fait, il n’y avait pas une seule mention de la date limite des échanges sur le site Web de la LCF – aucune histoire préparatoire d’aucune sorte. Ce n’est pas tant une critique qu’une reconnaissance claire du fait que même la ligue ne s’attend pas à ce que quelque chose, encore moins de grandes choses, se produise.

Je ne sais pas si c’est une occasion manquée ou simplement la façon dont cela se passe dans une ligue à neuf équipes. Après tout, il y a trois équipes avec une fiche de 4-11, toutes en bas du classement, qui n’ont pas été officiellement exclues d’une place en séries éliminatoires. Alors, peut-être qu’il n’y a tout simplement pas assez d’incitation au déchargement.

Quoi qu’il en soit, même ce qui s’est passé avec Collaros il y a quatre ans n’a pas suffi à inciter les équipes à faire preuve de créativité à cette période de l’année. Dieu sait qu’il y a beaucoup d’équipes, surtout cette saison, qui pourraient bénéficier d’un peu de créativité.

Sur ce, explorons les principales actualités de la semaine 17 dans la dernière édition de CFL Rundown.

Tout est calme le jour de la date limite des échanges – Winnipeg Free PressREGINA LEADER-POST FILES

Ron Lancaster et George Reed (à droite) de la Saskatchewan formaient un puissant combo de la LCF dans les années 1970. Reed est décédé dimanche, un jour avant son 84e anniversaire.

« />

DOSSIERS DU POSTE DE LEADER DE REGINA

Ron Lancaster et George Reed (à droite) de la Saskatchewan formaient un puissant combo de la LCF dans les années 1970. Reed est décédé dimanche, un jour avant son 84e anniversaire.

1) Mes condoléances vont à la famille, aux amis et aux fans du légendaire Roughrider de la Saskatchewan George Reed après son décès dimanche. Reed, décédé un jour avant son 84e anniversaire, est l’un des meilleurs porteurs de ballon de l’histoire de la LCF à avoir disputé un match à trois essais. Il a passé 13 ans avec les Riders, terminant sa carrière en tant que leader de tous les temps dans la LCF pour les verges au sol (16 116) et les touchés au sol (134), ce dernier record étant celui qu’il détient encore aujourd’hui.

2) Montréal et Hamilton ont décroché une place en séries éliminatoires grâce à des victoires, ne laissant que la sixième et dernière place à départager entre la Saskatchewan, Calgary, Edmonton et Ottawa. Les Riders, qui ont une fiche de 6-9 alors que les autres ont une fiche de 4-11, sont le seul club à contrôler son destin, ayant besoin de deux victoires à leurs quatre matchs restants.

3) Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire, surtout pour un club de la Saskatchewan qui semble s’effondrer dès que les feuilles commencent à tomber. Les Riders ont perdu leurs quatre derniers matchs, assurant une fiche ne dépassant pas ,500. De plus, l’entraîneur-chef Craig Dickenson a l’air d’un homme mort dans ses interviews d’après-match, assumant tout le blâme et affirmant qu’il doit faire un meilleur travail pour motiver ses gars. Ce n’est pas ce que vous voulez entendre à quatre matchs de la fin.

4) Si les Riders parviennent à trouver un moyen de remporter une victoire à domicile contre les Ticats samedi, les Elks et les Rougenoirs seront officiellement éliminés des séries éliminatoires.

5) Le quart Bo Levi Mitchell est de retour à l’entraînement avec les Ticats après avoir manqué des semaines en raison d’une fracture à la jambe qu’il a subie à la fin juillet. Il a partagé les représentants avec l’offensive de la première équipe avec Matthew Shiltz, laissant Taylor Powell un homme étrange. Je n’aime pas la décision de Hamilton de tourner le dos à Powell, qui a pris ses fonctions au cours des deux derniers mois et qui, en tant que recrue, a aidé les Ticats à assurer une place en séries éliminatoires. C’est la vie et Powell avait l’air horrible contre Calgary la semaine dernière avant que Shiltz n’intervienne et ne sauve la situation.

6) Pour rester sur le sujet, Hamilton pense-t-il vraiment avoir une chance avec Mitchell derrière le centre ? Mitchell n’était même pas bon quand il était en bonne santé, avec une fiche de 1-2 et lançant trois touchés contre neuf interceptions. Cela dit, ce n’est pas comme si Mitchell ne devait pas être motivé ; après tout, il joue pour un emploi la saison prochaine, même avec deux ans restants sur son contrat actuel.

7) Poursuivant ma quête pour comprendre les Alouettes, peut-être que la victoire de samedi contre les Rouge et Noir a été la clé de leur succès. En d’autres termes, si Montréal veut pousser Toronto à sortir de la division Est, il faudra un autre effort remarquable de la défense, ainsi qu’une performance sans erreur du quart Cody Fajardo. Ces deux choses ne se sont tout simplement pas produites assez cette saison.

Tout est calme le jour de la date limite des échanges – Winnipeg Free PressJUSTIN TANG / DOSSIERS DE LA PRESSE CANADIENNE

Le demi offensif des Alouettes de Montréal, Jeshrun Antwi, envoie le ballon au-dessus de la ligne de mêlée samedi pour un premier essai contre les Rouge et Noir d’Ottawa, remportant ainsi le jeu astucieux de l’année dans la LCF. .

« />

JUSTIN TANG / DOSSIERS DE LA PRESSE CANADIENNE

Le demi offensif des Alouettes de Montréal Jeshrun Antwi envoie le ballon au-dessus de la ligne de mêlée samedi pour un premier essai contre les Rouge et Noir d’Ottawa, remportant ainsi le jeu astucieux de l’année dans la LCF.

8) En parlant des Alouettes, avez-vous vu le jeu réalisé par le porteur de ballon Jeshrun Antwi aux deuxième et 18e? Antwi a capté une passe près de la ligne de touche droite et derrière la ligne de mêlée, puis, sans aucun défenseur des Rouge et Noir en vue, a utilisé son pied pour lancer le ballon au-dessus de la ligne de mêlée, puis a récupéré son propre coup de pied « en jeu ». Ce jeu génial a donné lieu à une nouvelle série de revers pour Montréal et les coordonnateurs des équipes spéciales vont maintenant saliver devant son potentiel.

9) Il était dommage que les Argos aient décidé de laisser au repos plusieurs joueurs clés contre les Bombers, dans ce qui était surnommé le match de l’année. Même si Toronto a gagné le droit de faire ce qu’il veut après avoir remporté l’Est une semaine plus tôt, ils ont également réussi à donner du fil à retordre à Winnipeg, gardant le match serré jusqu’à ce que les Bombers se retirent à la fin du quatrième quart. Nous étions censés découvrir qui était la meilleure équipe de la LCF. Même si les Argos ont perdu, ils en ont fait assez pour prouver qu’ils sont clairement les favoris avant les séries éliminatoires.

10) Quel match ce sera vendredi lorsque les Bombers rendront visite aux Lions pour ce qui devrait décider de la première place dans la division Ouest. La série de la saison est à égalité à un match chacun et les deux clubs sont à 11-4. Le match pourrait également très bien déterminer le candidat de l’Ouest pour le joueur le plus remarquable de la ligue, avec Collaros et son compatriote Vernon Adams Jr. au milieu de saisons stellaires.

11) Aussi bons que Collaros et Adams ont été cette saison, n’ignorons pas ce que Brady Oliveira a fait en 2023. Le RB des Bombers a réalisé un sommet en carrière de 169 verges au sol contre les Argos, portant son avance dans la ligue à 1 359 verges, et a marqué son 10ème TD. Il mérite aussi quelques discussions MOP.

12) Andrew Harris a reçu une ovation méritée de la part des partisans de Winnipeg lors du match de vendredi et cela m’a amené à me demander si le leader de tous les temps de la LCF parmi les arrières canadiens prendrait un jour sa retraite en tant que Bomber ? Il a débuté sa carrière en Colombie-Britannique, y jouant des années et remportant la Coupe Grey, et il semble avoir fait forte impression à Toronto, où il a également remporté un championnat et est utilisé comme outil promotionnel lors des célébrations du 150e anniversaire des Argos. Ce fut une rupture compliquée à Winnipeg, même si Harris a souligné qu’il y avait maintenant de l’eau sous les ponts, je me demande si c’est suffisant pour rendre hommage une dernière fois à l’enfant de sa ville natale.

13) Malgré toutes les fois où la LCF s’est trompée, elle mérite le mérite d’avoir réussi le spectacle à la mi-temps de la Coupe Grey cette année. Si vous ne l’avez pas entendu, ce sera depuis longtemps le groupe punk rock Green Day. D’après ce que j’ai vu en ligne et en discutant avec les fans, ils ne détestent pas totalement ça, ce qui compte comme une victoire massive.

Jeff.Hamilton@freepress.mb.ca

Twitter : @jeffkhamilton

Jeff Hamilton

Jeff Hamilton
Producteur multimédia

Après une série de blessures en jouant au hockey, notamment des fractures au poignet, au bras et à la clavicule ; une déchirure du ligament collatéral médial des deux genoux ; En plus d’un poumon effondré, Jeff a pensé que c’était une bonne idée de s’intéresser au sport en dehors de la glace et en classe.



[ad_2]

En Sports

Back to top button