Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Toujours sans citoyenneté, Erin Brooks veut représenter le Canada aux Jeux olympiques de 2024

[ad_1]

Erin Brooks veut surfer sous les couleurs du Canada aux Jeux olympiques de 2024. La surfeuse de 16 ans aimerait représenter le pays de sa famille, mais le gouvernement fédéral refuse actuellement sa demande de citoyenneté.

Erin Brooks est née au Texas et a grandi à Hawaï, mais son grand-père a grandi à Montréal et son père a la double nationalité américaine et canadienne.

Le gouvernement canadien refuse actuellement de lui offrir la citoyenneté, ce qui oblige la surfeuse à sauter les Jeux panaméricains qui s’ouvrent et qui servent d’étape de qualification pour les Jeux olympiques.

La dernière opportunité d’obtenir un billet pour Paris se présentera en février lors des Championnats du monde ISA à Porto Rico.

Erin Brooks aurait de bonnes chances de remporter une médaille olympique en 2024, en raison des vagues sur le site de Teahupo’o à Tahiti.

Elle a remporté une médaille d’argent aux Jeux mondiaux de surf organisés au Salvador en juin. Elle a remporté l’or aux Championnats du monde juniors 2022.

Erin Brooks en action lors des derniers Championnats du Monde au Salvador.

Photo : afp via getty images / MARVIN RECINOS

Les lois canadiennes régissant les demandes de citoyenneté sont compliquées, mais fondamentalement, la loi C 37 de 2009 (modifiée plusieurs fois depuis) ​​refuse l’extension de la citoyenneté aux personnes de deuxième génération nées à l’étranger.

Le ministère responsable des programmes et services d’immigration, d’établissement, de réinstallation et de citoyenneté a expliqué son refus :

La demande est refusée au motif que le demandeur n’est pas apatride, n’a pas connu de difficultés particulières ou inhabituelles ou n’a pas fourni au Canada des services d’une valeur exceptionnelle justifiant l’octroi discrétionnaire de la citoyenneté canadienne., indique le ministère.

Décision bientôt portée en appel

Surf Canada affirme que le père d’Erin Brooks, Jeff, envisage de faire appel de la décision devant la Cour fédérale.

Erin veut représenter sa famille, mais c’est compliqué, a-t-il déclaré avant de connaître la décision du gouvernement. Je suis fier de voir qu’elle se bat et qu’elle veut donner suite à ses appels.

Erin ne veut pas avoir de regrets, a-t-il ajouté, si au bout de ses efforts, elle ne parvient pas à devenir Canadienne.

Erin Brooks et sa famille vivent maintenant à Tofino, en Colombie-Britannique. Ils ont perdu leur maison à Hawaï lorsqu’elle a brûlé lors des récents incendies de forêt qui ont ravagé l’île américaine.

Erin a décidé de se concentrer sur ce qu’elle peut contrôler – sa pratique du surf, sa formation – et de rester optimiste quant à l’issue de sa demande de citoyenneté.a déclaré Jeff Brooks.

Bien sûr, ce serait une immense déception de ne pas participer aux Jeux de 2024, dit-il, mais Erin a une longue carrière devant elle.

Du côté du Comité olympique canadien, nous croyons en la sincérité de la démarche du jeune athlète.

Erin démontre un désir sincère de représenter le Canada et de devenir canadiennea déclaré David Shoemaker, président du COC.

Il ne s’agit pas d’un concours de circonstances, plaide-t-il. Elle représente déjà le Canada sur la scène internationale, ayant remporté des titres aux couleurs de notre pays. Son grand-père est canadien, son père a la double nationalité. Et depuis que leur maison a brûlé, ils ont déménagé à Tofino. Pour toutes ces raisons, nous souhaitons qu’elle obtienne sa citoyenneté.

Alors qu’en mars, la fédération internationale (ISA) lui avait accordé le droit de représenter le Canada, elle est revenue sur sa décision à la mi-juin, et réclame désormais une preuve de citoyenneté en bonne et due forme.

C’est ce qui a forcé l’adolescent à sauter les Jeux panaméricains et les Championnats du monde.

Jeff Brooks souhaite épuiser toutes les voies avant d’étudier les propositions d’autres pays intéressés par le talent de sa fille.

Avec les informations de La Presse Canadienne

[ad_2]
journalmetro

Back to top button