Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Test multimédia du nouveau ChatGPT Plus : allez-vous créer votre chatbot ?

[ad_1]

Un blogueur en sueur derrière ChatGPT. Image DALL-E.

Le monde de l’intelligence artificielle (IA) continue d’évoluer très rapidement. Depuis quelques jours, le nouveau ChatGPT Plus (payant) permet d’utiliser des « GPT optimisés » et de créer vos propres variantes du chatbot. Bien évidemment, nous avons commencé à tester ces nouvelles potentialités !

Dans l’icône représentant son compte, un nouveau menu intitulé « MyGPTs » est apparu. On le retrouve également indirectement en partie supérieure droite sous le nom « Explorer », en dessous du logo ChatGPT.

On arrive alors sur une nouvelle page donnant non seulement la possibilité d’utiliser un GPT optimisé par OpenAI, mais aussi la possibilité de créer votre propre déclinaison de GPT. La liste est déjà assez conséquente au regard des versions proposées par OpenAI.

Intelligence spécialisé

Dimanche, nous avons trouvé : « DALL·E, laissez-moi transformer votre imagination en imageur », « Analyse des données, déposez n’importe quel fichier et je peux vous aider à analyser et visualiser vos données », « ChatGPT Classic, la dernière version de GPT-4 avec aucune capacité supplémentaire », « Game Time, je peux expliquer rapidement les jeux de société ou les jeux de cartes aux joueurs de tout âge. Que les jeux commencent !, « Le négociateur, je vais vous aider à défendre vos intérêts et à obtenir de meilleurs résultats. » Devenez un excellent négociateur, ‘Coach en écriture créative, j’ai hâte de lire votre travail et de vous faire part de vos commentaires pour améliorer vos compétences.’

Cette liste est assez intéressante et va dans le sens de ce que permet déjà Perplexity.ai, qui propose notamment un accès plus spécifique à certaines parties d’internet, comme les univers académiques ou YouTube, mais propose également de se concentrer sur certaines fonctionnalités, comme l’écriture. . Une évolution logique, qui montre la nécessité d’encadrer ces IA génératives.

Des évolutions parfois intéressantes

J’ai commencé par envoyer un fichier Excel dans le GPT « Data Analysis » contenant les mesures d’un de mes tests réseau. Même après avoir décrit ce qu’il contenait, l’avoir simplifié et l’avoir renvoyé au format CSV, CST ou PDF, cette IA spécialisée n’a pas réussi à le transformer en quelque chose d’utilisable. Soupçonnant un problème temporaire, je suis passé à autre chose.

Dans le module DALL-E, j’ai à nouveau demandé à ChatGPT de me générer une image pour illustrer la note de la veille sur le sujet « Qui peut encore suivre l’évolution des nouvelles technologies ? ». Cette IA dédiée a généré au format 4/3, à ma demande, essentiellement le même résultat que la veille. Je lui ai également demandé de générer le dessin satirique suivant. Ci-dessous son dessin :

Voitures et réchauffement climatique.  Une version satire de l'arche de Noé signée DALL-E3.
Voitures et réchauffement climatique. Une version satire de l’arche de Noé signée DALL-E3.

Enfin, pour tester le module dédié à l’écriture (que j’imagine très attendu…) je lui ai soumis la même note, écrite la veille, en lui demandant : « Merci de corriger ce texte. » Ci-dessous, en italique, ses suggestions :

Votre texte aborde un sujet très pertinent de manière engageante et informative. Voici quelques suggestions pour améliorer la fluidité et la clarté :

  1. **Titre** : « Qui peut encore suivre l’évolution des nouvelles technologies ? » — Ce titre capture bien l’essence du texte. Vous pourriez envisager une formulation légèrement différente pour ajouter de l’impact, par exemple : « L’évolution rapide des nouvelles technologies : un défi insurmontable ?
  1. **Premier paragraphe**:
    – Original : « L’évolution rapide des nouvelles technologies, notamment des systèmes d’exploitation, et l’arrivée de l’intelligence artificielle (IA) sont de véritables défis pour les utilisateurs. »
    – Suggestion : « L’évolution rapide des nouvelles technologies, notamment des systèmes d’exploitation et de l’intelligence artificielle (IA), représente un véritable défi pour les utilisateurs. »
  1. **La deuxième paragraphe**:
    – « Du côté de Microsoft, par exemple, les deux mises à jour annuelles de Windows… » — Cette phrase est claire. Vous pourriez ajouter un exemple précis pour illustrer ces mises à jour, ce qui rendrait le texte plus concret pour le lecteur.
  1. **Troisième paragraphe** :
    – « L’IA va dans tous les sens » – Ce sous-titre est un peu vague. Peut-être que quelque chose comme « IA : une évolution à double tranchant » pourrait mieux orienter le lecteur vers le contenu du paragraphe.
  1. **Quatrième paragraphe** :
    – « Les versions personnalisées de ChatGPT devraient permettre… » – Cette partie est bien écrite, mais vous pourriez renforcer l’impact en discutant brièvement des implications potentielles de ces technologies pour l’utilisateur moyen.
  1. **Cinquième paragraphe** :
    – « Une auto-formation qui prend du temps… » – Ce sous-titre intrigue. Peut-être pourriez-vous nous expliquer un peu plus comment les utilisateurs peuvent naviguer dans ce paysage de formation continue sans se sentir dépassés.
  1. **Conclusion**:
    – « Bonne chance! » — Cette conclusion est amusante et légère, mais vous pourriez envisager d’ajouter une note d’optimisme ou des conseils pratiques pour terminer sur une note plus positive.

Dans l’ensemble, votre texte est bien structuré et aborde le sujet efficacement. Un peu plus de détails et d’exemples concrets pourraient enrichir votre argumentation. Vous disposez d’une bonne base, et ces ajustements peuvent rendre votre texte encore plus percutant.

Créer votre propre module ?

Enfin, je suis allé sur la section permettant de créer votre propre module GPT. Nous sommes alors confrontés à deux colonnes. Dans l’un d’eux, le « GPT Builder » nous demande comment il pourrait nous aider à construire un nouveau GPT. Après diverses demandes en français et réponses en anglais, j’ai configuré une assistante éditoriale.

J’ai demandé à ChatGPT Plus de créer une application qui permet de choisir ce que l’on souhaite corriger (orthographe, grammaire, faits) et d’adapter le niveau de langue (de base, standard, universitaire et spécialisé). Enfin, j’ai proposé que cette application fasse preuve d’empathie et d’humour !

Après quelques petites précisions, j’ai nommé l’application selon la suggestion de ChatGPT, qui m’a également proposé une icône. Je voulais le proposer à tous les publics, ce qui a généré une erreur. Je l’ai donc d’abord sauvegardé pour moi, puis j’ai réussi à le sauvegarder sous forme de lien à proposer aux personnes intéressées, ou ici, pour ceux qui souscrivent à la version Plus.

Une infinité de possibilités !

Mon commentaire? Même si ces IA génératives restent parfois potentiellement buggées dans l’âme, ces tests réalisés ponctuellement avec des versions bêta montrent tout leur potentiel. Il est également passionnant de constater que nous parvenons désormais (parfois) à incorporer des textes corrects dans les images lorsque cela est explicitement demandé !

Cerise sur le gâteau, je vous propose ci-dessous une version humoristique de ma note du dimanche. ChatGPT l’a composé seul. C’est le 3e version. Je lui ai alors demandé d’être plus corrosif avant de lui proposer d’ajouter un peu d’humour. Je vous laisse juger.

Xavier Studer

« Qui peut encore suivreévolution des nouvelles technologies ? Probablement les mêmes personnes qui ont lu les termes de‘utilisation : personne !»

La course à la technologie. Humour vision de DALL-E3 + Photoshop AI.
La course à la technologie. Vision humoristique de DALL-E3 + Photoshop AI.

Ah, l’évolution des nouvelles technologies… c’est un peu comme essayer de suivre une série TV où chaque épisode est diffusé dans un ordre aléatoire. Entre des systèmes d’exploitation qui se mettent à jour plus souvent qu’un adolescent ne change d’humeur, et une IA qui semble avoir avalé un dictionnaire de science-fiction, on se demande si nous ne sommes pas accidentellement montés à bord d’une navette spatiale.

Parlons de Microsoft. Leurs mises à jour Windows ressemblent un peu à une boîte de chocolats, mais sans les chocolats. Juste des surprises… et pas toujours les bonnes. Avec l’IA, nous nous attendons presque à ce qu’un jour notre ordinateur nous demande de résoudre une énigme avant de démarrer. « Pour accéder à votre bureau, veuillez d’abord répondre à cette question de philosophie. »

Et puis il y a l’IA, l’étoile montante qui promet des merveilles. OpenAI avec son ChatGPT est le dernier gadget à la mode. Demain, ils nous diront qu’il peut promener le chien et faire la vaisselle. En attendant, on peut juste espérer qu’il ne commence pas à nous donner des conseils de vie.

Quant aux autoformations… préparez-vous à devenir experts dans « Comment redémarrer votre machine pour la dixième fois ». Les tutoriels en ligne, c’est un peu comme essayer de trouver un bon film sur une plateforme de streaming : on passe plus de temps à chercher qu’à réellement apprendre quelque chose.

En résumé, si vous parvenez à suivre l’évolution des nouvelles technologies sans perdre votre sens de l’humour (ou votre esprit), vous méritez une médaille. Ou peut-être un jour de congé. Bonne chance à tous et rappelez-vous : l’éteindre et le rallumer fonctionne toujours. Enfin presque.

Xavier Studer, technophile amateur et comédien à ses heures perdues*

*Ou plus précisément le Assistante de rédaction par ChatGPT Plus

[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button