Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Sur le podcast de Stéphan Bureau, Fanny Ardant défend Depardieu et Polanski : « Si vous ne protégez pas votre ami, qui le fera ? »

[ad_1]

« Pour l’instant, tout ce qui lui est reproché, il n’a pas été jugé. » Dans une longue interview de Stéphan Bureau disponible sur la plateforme radio QUB, l’actrice Fanny Ardant prend une nouvelle fois la défense de son grand ami Gérard Depardieu et Roman Polanski.

« Dès que je vois quelqu’un que j’aime profondément attaqué, je ne peux m’empêcher de le défendre », insiste l’actrice, aujourd’hui âgée de 74 ans, dans cet épisode de la série Contact, de Stéphan Bureau.

Rappel des faits concernant Depardieu : en août 2018, le monstre sacré du cinéma français a été accusé de viols et d’agressions sexuelles par l’actrice Charlotte Arnould, allégations qui ont conduit à sa mise en examen par la justice française en 2020.

Puis, en avril 2023, dans une enquête Mediapart, 13 femmes affirmaient que Gérard Depardieu avait tenu des gestes déplacés et des propos à connotation sexuelle sur les plateaux de tournage, entre 2004 et 2022.

L’acteur de 74 ans a démenti le sombre portrait dressé de lui dans une lettre publiée dans le quotidien Le Figaro1euh en octobre dernier.

« Je ne suis ni un violeur ni un prédateur », affirme Gérard Depardieu, tout en admettant avoir pu « blesser » et « choquer » lorsqu’il « testait les limites » et « bousculait les certitudes ».

Inébranlable

Pour Fanny Ardant, pas question cependant de mettre au pilori celui avec qui elle partage une profonde amitié depuis plus de 40 ans. Son soutien est indéfectible.

«Je le savais en privé. J’ai parlé, j’ai ri, j’ai pleuré. « Ce n’est pas seulement un homme sorti de nulle part et pour qui je prendrais fait et cause », a-t-elle déclaré, évoquant ses liens tant avec Depardieu qu’avec le cinéaste Roman Polanski, toujours recherché par la justice américaine pour crimes sexuels. datant des années 1960.

« C’est lui qui m’a dirigé dans (la pièce) Cours de maître, c’est un grand réalisateur acteur, éclectique, intelligent. Après, quand toute cette fournaise est arrivée, si vous ne protégez pas votre ami, comme si vous ne protégez pas vos enfants, qui vous protégera ? Qui va le faire? »

« Je ne pourrais pas imaginer ma vie sans lui »

Fanny Ardant et Gérard Depardieu se sont rencontrés lors du tournage du film Chiensen 1979, mais c’est lorsqu’ils ont partagé l’affiche de La femme d’à côtépar François Truffaut, en 1981, qu’ils deviennent amis pour la vie.

Fanny Ardant et Gérard Depardieu à l’avant-première du film Le divan de Staline, en 2016. Ardant mettait en scène son ami Depardieu.

AFP

«Je savais que j’allais bien danser avec cet homme. Nous venions d’horizons différents, mais nous parlions les mêmes langues. Il pouvait faire des choses folles comme moi », raconte Fanny Ardant, se souvenant que Depardieu l’avait soutenue lorsqu’elle faisait scandale sur un plateau de tournage.

« Il était le seul à me défendre. Quand les gens me regardaient avec un air consterné, il riait. Je ne pourrais même pas imaginer la vie sans lui.

Lors de ce long entretien d’une heure avec Stéphan Bureau, en ligne jeudi matin, Fanny Ardant a également évoqué ses mensonges, son amour de la violence, l’amour en général, le plaisir que lui procure le cinéma et le fait qu’elle n’a jamais joué pour de l’argent.



[ad_2]

Gn Ca ent

Back to top button