Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Suella Braverman, ministre de l’Intérieur, limogée, David Cameron nommé aux Affaires étrangères

[ad_1]

La semaine dernière, Suella Braverman a mis en doute l’impartialité des forces de l’ordre. Elle leur reprochait d’avoir autorisé une manifestation pro-palestinienne, provoquant une énième polémique depuis sa nomination. James Cleverly, actuel ministre des Affaires étrangères, la remplacera, a annoncé Downing Street.

Publié sur : Modifié :

2 minutes

La rumeur courait depuis des jours au Royaume-Uni : le remaniement ministériel a donc eu lieu. La ministre de l’Intérieur, Suella Braverman, a été démis de ses fonctions et remplacée par le ministre des Affaires étrangères, James Cleverly.

Suella Braverman au coeur de la tempête

Le ministre de l’Intérieur est une personnalité qui divise, explique le correspondant de RFI à Londres, Emeline Vin. Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est la semaine dernière : elle avait critiqué à plusieurs reprises la gestion des manifestations pro-palestiniennes par la police londonienne. Au cours du week-end, des dérives ont bien eu lieu, mais en marge des commémorations du 11-Novembre et de la part de petits groupes d’extrême droite.

C’est loin d’être la première polémique de Suella Braverman. Rishi Sunak l’avait néanmoins maintenue à son poste, pour se protéger de sa capacité à nuire et comme garantie envers la droite du Parti conservateur. Mais en multipliant les sorties offensantes, le ministre est devenu plus dangereux au sein du gouvernement qu’à l’extérieur. C’est la deuxième fois que Suella Braverman est démis de ses fonctions à l’Intérieur : Liz Truss l’avait licenciée en 2022 pour violation du code ministériel. Ce lundi matin, Suella Braverman a écrit que ce post « avait été le plus grand honneur de sa vie » et qu’elle s’exprimerait davantage » à temps « .

Le retour de David Cameron

James Cleverly devient donc, à sa place, ministre de l’Intérieur. Le changement de position de cette figure gouvernementale, âgée de 54 ans, déclenche donc un remaniement plus large puisqu’il était lui-même l’actuel ministre des Affaires étrangères. L’ancien Premier ministre britannique David Cameron (57 ans) revient au gouvernement en prenant en charge la diplomatie britannique. Un retour à la politique aussi spectaculaire qu’inattendu pour celui qui a déclenché le référendum sur le Brexit en 2016, a annoncé Downing Street.

Afin de pouvoir entrer au gouvernement même s’il n’était plus député, David Cameron a été nommé à la chambre haute du Parlement britannique, celle des Lords, toujours selon Downing Street, qui a également annoncé que le ministre des Finances Jeremy Hunt serait maintenu à son poste.

Lire aussiAu Royaume-Uni, les manifestations pro-palestiniennes prévues le 11 novembre suscitent la polémique

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button