Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Solitude associée à un risque élevé de mortalité (étude)

[ad_1]

La solitude sociale et l’isolement sont associés à un risque accru de décès toutes causes confondues, suggère une nouvelle étude. L’isolement social peut se caractériser par le fait de ne pas recevoir ou peu de visites de ses proches comme la famille ou les amis, de ne pas avoir d’activités de groupe pendant la semaine ou encore par le sentiment parfois plus subjectif de se sentir seul ou isolé. Ce n’est pas la première étude à mettre en évidence le risque sanitaire de la solitude. Il favorise notamment l’anxiété, les problèmes cardiaques comme les accidents vasculaires cérébraux et les démences comme la maladie d’Alzheimer.

Cette étude publiée en ligne le 10 novembre 2023 dans la revue médicale Médecine BMC (DOI : 10.1186/s12916-023-03055-7) suggère que plus une personne présente de facteurs de solitude, plus le risque de décès est élevé, comme le souligne le grand journal américain. Le journal de Wall Street qui a parlé de cette étude dans son édition papier du 10 novembre 2023. Par exemple, recevoir peu de visites de la famille ou des amis augmentait le risque de décès si la personne vivait seule. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont suivi les personnes pendant plus de 10 ans, avant la pandémie de Covid-19 (qui a aussi contribué à sa manière à la solitude des seniors).

Détails de l’étude

Des scientifiques de l’Université de Glasgow ont analysé les données de plus de 450 000 participants d’une grande base de données britannique appelée Base de données des biobanques britanniques. Les participants étaient âgés de 38 à 73 ans. Ils ont répondu à des questions sur leurs liens sociaux. Après environ 12,5 ans, près de 30 000 personnes sont décédées, dont plus de 5 000 de causes cardiovasculaires.

5 causes liées à la solitude

Les chercheurs ont examiné 5 mesures ou signes de solitude ou d’isolement social : la fréquence à laquelle on se sent seul, l’incapacité de se confier à un proche, le fait de vivre seul (physiquement), la fréquence à laquelle on reçoit des visites ou des visites et la participation hebdomadaire à une réunion de groupe.

Risque très élevé

Lorsqu’une personne n’a jamais reçu la visite d’un membre de sa famille ou d’un ami, le risque de décès au cours de la période d’étude était 39 % plus élevé que celui des personnes qui recevaient une visite quotidienne. Déjà une seule visite de ma part de la famille ou d’un ami réduit le risque de mortalité. D’un point de vue physiologique, on pense que le sentiment de solitude peut perturber le sommeil et augmenter l’inflammation dans le corps.

Autres études

Une étude publiée en octobre 2023 dans JAMA Neurologie (DOI : 10.1001/jamaneurol.2023.3382) analysant la même base de données britannique a révélé que la solitude était associée à un risque important de développer la maladie de Parkinson. D’autres études mentionnées par le le journal Wall Street notez que la solitude peut augmenter le risque d’hypertension artérielle, d’accident vasculaire cérébral, de dépression et de cancer.

La solitude américaine

Aux États-Unis, un sondage réalisé en 2023 par le célèbre cabinet Gallup montrait que 17 % des adultes américains se sentaient seuls la veille de l’enquête.

Le corps et l’esprit, aussi dangereux que la cigarette

Tout comme l’exercice physique régulier, une socialisation active et régulière est essentielle pour vivre plus longtemps. Une autre analogie peut être faite, ici de manière négative, avec la cigarette. Aux Etats-Unis, l’équivalent du ministère de la Santé, à travers son Chirurgien général (une sorte de ministre) le Dr Vivek Murthy, a estimé dans un discours datant de mai 2023 que la solitude et le manque de liens sociaux équivalaient à fumer 15 cigarettes par jour.

11 novembre 2023. Par Xavier Gruffat (pharmacien).



[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button