Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

SHINGRIX, nouveau vaccin indiqué pour la prévention du zona chez l’adulte

[ad_1]

Le virus de la varicelle et du zona est un virus exclusivement humain de la famille des Herpes viridae.

Résumé

SHINGRIX est un nouveau vaccin contre le zona, le deuxième commercialisé en France après ZOSTAVAX.

Formulé à partir de l’antigène glycoprotéine E du virus de la varicelle et du zona, il est indiqué pour la prévention du zona et de la névralgie postherpétique (PHN) chez l’adulte :

  • 50 ans ou plus ;
  • 18 ans ou plus, à risque accru de zona.

Le schéma vaccinal par SHINGRIX comprend 2 doses de 0,5 mL par injection intramusculaire, espacées de 2 mois.
SHINGRIX peut être utilisé chez les sujets immunodéprimés.

Avant administration, la suspension injectable SHINGRIX doit être reconstituée en mélangeant le contenu des deux flacons contenus dans l’emballage (flacon de poudre d’antigène et flacon de suspension adjuvante).

SHINGRIX n’est ni remboursable ni approuvé pour les communautés pour le moment.
La Haute Autorité de Santé (HAS) a engagé une mise à jour des recommandations vaccinales contre le zona afin de définir la place de SHINGRIX, notamment dans la population adulte de 18 à 49 ans présentant des facteurs de risque accrus.

EEn prévention du zona, un nouveau vaccin est commercialisé en France :

SHINGRIX est indiqué pour la prévention du zona et de la névralgie postherpétique (PHN) chez l’adulte :

  • 50 ans ou plus ;
  • 18 ans ou plus, à risque accru de zona.

Ce vaccin doit être administré selon les recommandations officielles (1).

SHINGRIX est formulé à partir de l’antigène glycoprotéine E du virus varicelle-zona obtenu par technique de l’ADN recombinant, et d’un adjuvant.

L’efficacité de SHINGRIX a été évaluée et démontrée contre placebo (études ZOE – Zoster), en terme de prévention du zona (réduction de l’incidence) et de survenue de douleurs postherpétiques. Autres études contre placebo ont été menés chez des adultes immunodéprimés âgés de 18 ans et plus, avec 2 doses administrées à 1 à 2 mois d’intervalle.

SHINGRIX n’est pas indiqué pour la prévention de la primo-infection par la varicelle.

Un vaccin utilisable chez les immunodéprimés

Jusqu’à présent, seul le vaccin vivant atténué ZOSTAVAX était commercialisé en France. Elle n’est remboursable que dans la population ciblée par la stratégie vaccinale en vigueur en France (2) :

  • les adultes âgés de 65 à 74 ans, y compris ceux qui ont déjà eu un ou plusieurs épisodes de zona.

Toutefois, selon son AMM (AMM), ZOSTAVAX peut être utilisé à partir de 50 ans. En tant que vaccin vivant atténué, il est contre-indiqué chez les personnes immunodéprimées..

SHINGRIX constitue donc une alternative à ZOSTAVAX chez l’adulte de 50 ans et plus. De plus, il peut être utilisé à partir de 18 ans en présence d’un facteur de risque majoré de zona, y compris chez les sujets immunodéprimés.

Une stratégie de vaccination en cours de révision

En vue de l’arrivée de SHINGRIX, la Haute Autorité de Santé (HAS) a lancé des travaux destinés à actualiser la recommandation vaccinale française contre le zona. Les points suivants doivent notamment être clarifiés :

  • pertinence de recommander la vaccination contre le zona dès 50 ans chez les sujets immunocompétents, conformément aux AMM de ZOSTAVAX et SHINGRIX ;
  • identification des éléments justifiant une recommandation préférentielle de SHINGRIX ou ZOSTAVAX ;
  • intérêt pour la vaccination des adultes immunodéprimés avec SHINGRIX.

Selon le calendrier prévu dans la note-cadre (1), la nouvelle recommandation de vaccination contre le zona devrait être intégrée au calendrier vaccinal 2024. À ce jour, la HAS n’a pas publié les conclusions de ses travaux.

SHINGRIX en pratique

Le calendrier de primovaccination avec SHINGRIX comprend 2 doses de 0,5 mL chacune, espacées de 2 mois. Ce délai peut être prolongé jusqu’à 6 mois si une flexibilité dans le calendrier vaccinal est nécessaire.

SHINGRIX est injecté par voie intramusculaire uniquement, et de préférence dans le muscle deltoïde.

La co-administration simultanée avec les vaccins suivants est possible, à différents sites d’injection :

  • vaccin inactivé contre la grippe saisonnière sans adjuvant ;
  • Vaccin polysaccharidique antipneumococcique 23-valent (PP23) ;
  • vaccin conjugué antipneumococcique 13-valent (PCV13);
  • vaccin à doses réduites d’antigène diphtérique, tétanique et coquelucheux acellulaire (dTca).

Régime recommandé chez les sujets immunodéprimés

Pour les sujets qui sont ou pourraient devenir immunodéprimés ou immunodéprimés en raison d’une maladie ou d’un traitement, et qui pourraient bénéficier d’un protocole de vaccination raccourci, un schéma en deux doses s’applique. La deuxième dose peut être administrée 1 ou 2 mois après la dose initiale.

Reconstitution de la suspension injectable

SHINGRIX doit être conservé au réfrigérateur entre 2 et 8°C. Une boîte contient un flacon de poudre (antigène) et un flacon de suspension (adjuvant).

La suspension injectable est obtenue en mélangeant le contenu des deux flacons comme suit :

  • prélever l’intégralité du flacon contenant la suspension à l’aide d’une seringue ;
  • injecter tout le contenu de la seringue dans le flacon contenant la poudre ;
  • agiter doucement jusqu’à ce que la poudre soit complètement dissoute.

Le vaccin doit être utilisé immédiatement après reconstitution. Si cela n’est pas possible, il doit être conservé au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C) pendant 6 heures maximum.

Il est recommandé de ne pas utiliser la même aiguille pour le retrait de la suspension injectable et son administration.

La seringue et les aiguilles d’injection ne sont pas fournies dans l’emballage.

Identité administrative

Liste I
Flacon de poudre + flacon de suspension, CIP 3400930141861
Non remboursable le 14 novembre 2023
Non approuvé pour les communautés au 14 novembre 2023
Laboratoire GlaxoSmithKline

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button