Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Sean Monahan pourrait être échangé, puis revenir cet été

[ad_1]

Depuis le début de l’année, Sean Monahan évolue à un niveau extrêmement élevé pour le Canadien. L’ancien joueur des Flames, acquis avec un choix de première ronde pour absolument rien, montre qu’il est un sacré joueur lorsqu’il est en bonne santé.

Ce n’est pas pour rien qu’Arpon Basu note à juste titre que Monahan est possiblement l’attaquant le plus important du CH cette saison.

Le vétéran de 29 ans compte désormais 13 points en 15 matchs, un total encore plus impressionnant que ses 17 points en 25 matchs la saison dernière. Mais au-delà des points, le fait que Monahan soit un leader et un couteau suisse au sein du groupe fait que sa valeur ne se mesure pas uniquement sur la feuille de match.

Ce soir d’ailleurs, Monahan aura l’occasion d’affronter son ancien club, qui ne réalise vraiment pas une très belle saison. Pensez-vous qu’ils regrettent d’avoir choisi Nazem Kadri plutôt que Monahan ?

Cela dit, dans le cas de argent, c’est surtout au niveau des blessures que réside le vrai problème. L’année dernière, c’est justement lors du match contre les Flames que son état de santé s’est détérioré, à tel point qu’il a raté le reste de la campagne.

Cela s’ajoute à une longue liste de blessures au cours de sa carrière.

La grande question qui revient lorsqu’on parle de Monahan à Montréal est donc de se demander comment gérer l’avenir de l’attaquant. Le #91 sera joueur autonome à la fin de cette saison, et avec le CH toujours en reconstruction, « le prolonger ou l’échanger ? est une question presque aussi populaire que « salade de chou crémeuse ou traditionnelle ? « .

Kent Hughes a déclaré ce matin qu’il était prêt à offrir une prolongation de contrat à son centre, qu’il considère comme un joueur extrêmement important de son équipe.

Pourtant, lors de sa chronique du jour sur les ondes de BPM SportsRenaud Lavoie a évoqué la possibilité de voir le Tricolore échanger Monahan d’ici la date limite des échanges… avant de parvenir à une entente avec lui sur le marché de l’autonomie à l’été 2024.

Oui, un peu comme ce qui semblait déjà être le plan avec Ilya Kovalchuk en 2020.

Il y a évidemment beaucoup de risques là-dedans, puisque si jamais le CH envoie Monahan ailleurs, il perd sa fenêtre de négociations exclusives avec le joueur de centre. Cela pourrait signifier qu’une autre équipe (dont celle à laquelle le vétéran serait échangé, même si l’équipe aspirante en question pourrait être serrée en termes d’argent) pourrait s’entendre avec Monahan, qui ne serait donc pas de retour à Montréal.

Le problème est que, comme Kovalchuk, cela ne fonctionne presque jamais. Mis à part Aroldis Chapman dans la MLB en 2016-17, le succès de cette stratégie est généralement assez mince.

Cela dit, Lavoie explique que Don Meehan, qui travaille avec l’agent de Monahan (Pat Morris), n’arrête pas de répéter à qui veut l’entendre que argent amour jouer à Montréal. Si jamais le club veut le garder et lui paie sa juste valeur, l’ancien des Flames sera tenté de rester en ville.

L’année dernière, cela dit, il a attendu quelques semaines avant de signer avec le Canadien pour voir si une autre équipe oserait lui proposer un contrat pluriannuel. Il aime Montréal… mais pas à tout prix.

Alors, si le Canadien est au sommet de la course aux séries éliminatoires en février et que Monahan est en bonne santé (et continue de produire), il sera très tentant pour le club de retenir les services de son attaquant. Il risque tout de même de toucher un bon salaire (5,5 millions de dollars par année, ce ne serait pas trop demander), mais si le CH juge qu’il est si important dans sa formation, il pourrait en valoir la peine.

Mais si le club enchaîne les défaites et que Monahan a encore une bonne valeur sur le marché des transactions, l’échanger à un prix élevé deviendra alors la voie logique pour la reconstruction. Quitte à essayer de le re-signer cet été…

D’ici là, espérons que #91 continue à bien performer, car le trio connaît un petit passage à vide ces jours-ci. C’est un sacré joueur de hockey, et s’il parvient à rester en santé, il aidera certainement le CH à gagner des matchs par tonnes.

Beaucoup de

– Il s’installe dans la LNH.

– Une amende pour Léon Draisaitl.

– Jack Studnicka n’a pas été réclamé au ballottage.

– Encore?

– Belle lecture sur les plans des Jays cet hiver.



[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button