Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Saskatchewan. dépenser 89,6 millions de dollars pour lutter contre la santé mentale, les dépendances et l’itinérance

[ad_1]

La province a annoncé vendredi la création de deux plans : l’un pour lutter contre l’itinérance et l’autre pour lutter contre la santé mentale et les dépendances.

Contenu de l’article

Le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé la création de deux nouveaux plans pluriannuels, l’un portant sur la santé mentale et les dépendances et l’autre sur l’itinérance.

Les plans comprennent le financement d’un nouveau refuge à Saskatoon et un à Regina pour les personnes ayant des « besoins complexes » dans un contexte d’inquiétude et d’appels à l’action croissants.

Contenu de l’article

Vendredi, le ministre des Services sociaux Gene Makowsky, le ministre de la Santé Everett Hindley et le ministre de la Santé mentale et des toxicomanies Tim McLeod ont annoncé ces plans à Saskatoon. La valeur totale combinée des nouvelles dépenses est de 89,6 millions de dollars.

Publicité 2

Contenu de l’article

La province s’est engagée à dépenser 40,2 millions de dollars sur deux ans pour créer 155 nouvelles places de logement avec services de soutien, 120 nouvelles places d’hébergement d’urgence permanentes et 30 nouvelles places d’hébergement d’urgence pour les personnes ayant des « besoins complexes ».

Il s’est également engagé à consacrer 49,4 millions de dollars sur cinq ans à la santé mentale et à la toxicomanie, à créer 500 nouvelles places de traitement de la toxicomanie et à créer un système d’accueil central auquel les gens peuvent directement s’adresser pour s’adresser eux-mêmes.

Saskatoon et Regina ont été des épicentres de problèmes croisés d’itinérance, de santé mentale et de toxicomanie. Des campements sont apparus dans les deux villes, dont un à l’extérieur de l’hôtel de ville de Regina cet été, qui a été supprimé.

Le maire de Saskatoon, Charlie Clark, a déclaré que les 15 nouveaux lits pour « besoins complexes » pour Saskatoon ne constituent pas tout ce que la ville a demandé.

Plus tôt cette année, Clark a déclaré que la ville avait besoin d’au moins 100 lits et d’une approche coordonnée pour soutenir les personnes ayant des besoins complexes.

Clark a déclaré qu’il se félicitait de l’engagement de créer de nouvelles unités de logement avec services de soutien, affirmant que c’était en fin de compte l’objectif puisque les installations à court terme ne sont pas des réponses à long terme.

« La présence de trois ministres ici et les annonces de chacune de ces composantes sont essentielles. Je continuerai de demander des améliorations au programme SIS (Saskatchewan Income Support) et de réduire le nombre de personnes se heurtant à des obstacles pour obtenir une pièce d’identité et accéder à ces aides. c’est un autre élément de cela », a-t-il déclaré.

Contenu de l’article

Publicité 3

Contenu de l’article

« Ce sont des étapes très importantes… Je pense qu’il s’agit d’une approche coordonnée face à ce problème qui touche toutes nos villes de la province. »

La mairesse de Regina, Sandra Masters, a déclaré qu’elle appréciait l’approche holistique et la coopération interministérielle.

« Nous entendons beaucoup parler du manque d’admission coordonnée, mais la capacité d’ajouter tous les composants nécessaires pour faire avancer les gens vers (être) stabilisés crée une sécurité à la fois pour l’individu et pour la communauté et est incroyablement bienvenue », a-t-elle déclaré.

«Je pense qu’il s’agit d’une prochaine étape incroyable en termes de façon de développer ce programme et nous savons que du point de vue d’une organisation communautaire, nous devons renforcer les capacités en faisant cela.»

La semaine dernière, le Conseil tribal de Saskatoon a annoncé qu’il expulserait jusqu’à 30 personnes ayant des « besoins complexes » de son centre de bien-être d’urgence à Fairhaven qui ne respectent pas les politiques sans drogue.

Saskatoon et Regina disposeront chacune d’un refuge pour « besoins complexes » de 15 lits pour les personnes en état d’ébriété et pouvant potentiellement présenter un risque pour leur sécurité et celle des autres. En fin de compte, l’emplacement des refuges sera laissé à la discrétion de chaque ville.

Publicité 4

Contenu de l’article

Les personnes emmenées dans le refuge pour « besoins complexes » pourront y rester pendant 24 heures pour se stabiliser sous surveillance et bénéficier d’un accès à d’autres services, tels que le traitement de la toxicomanie en milieu hospitalier.

La province fournit également de l’argent aux agents de sécurité communautaire pour qu’ils patrouillent dans les environs des refuges.

Ce plan comprendra 155 nouveaux logements avec services de soutien à Saskatoon et à Regina pour les personnes qui ont besoin d’un soutien supplémentaire pour rester logées. Ils bénéficieront d’un soutien sur place et en visite et d’un accès à des services complets. Makowsky a déclaré que la province réutiliserait autant que possible les unités appartenant à la Saskatchewan Housing Corporation.

De nouveaux refuges d’urgence permanents seront créés à Saskatoon, Regina, Prince Albert, Moose Jaw et dans d’autres communautés, ont indiqué des responsables.

Lorsqu’on lui a demandé dans combien de temps les 120 nouveaux lits d’urgence seraient disponibles à l’approche de l’hiver, Makowsky a répondu que le gouvernement avait été en mesure d’augmenter la capacité au cours des dernières années. « Donc, je pense que nous sommes en bonne forme en ce moment. »

Il a ajouté : « Nous avons encore beaucoup à faire, je le comprends et ce travail est déjà en cours. Cela se déroule aussi rapidement que possible et dans les prochains mois, nous espérons avoir encore plus de capacité dans la province.

Publicité 5

Contenu de l’article

Makowsky a déclaré que la province adopterait un modèle de refuges plus petits pour éviter la concentration dans une seule zone.

McLeod a déclaré que le plan quinquennal en matière de santé mentale et de toxicomanie comporte trois priorités : renforcer les capacités, créer un centre d’accueil central et passer à un système de traitement des toxicomanies axé sur le rétablissement.

McLeod a déclaré que ce dernier vise à fournir aux gens le traitement dont ils ont besoin pour « vaincre » les dépendances et que le modèle de traitement traditionnel de 28 jours n’est pas suffisant lorsqu’il s’agit de drogues hautement addictives telles que les opioïdes ou la méthamphétamine.

En raison de cette orientation, l’annonce provinciale n’inclut pas d’argent pour les sites de consommation supervisée, a-t-il déclaré.

La province avait déjà promis de créer 150 nouvelles places de traitement des dépendances ; avec le nouveau financement, 350 places supplémentaires seront créées, portant le total de nouvelles places créées d’ici 2027-28 à 500, selon le gouvernement.

Des espaces de désintoxication supplémentaires en font partie, a déclaré McLeod. La capacité de l’unité de Saskatoon Brief and Social Detox est une préoccupation, car la police a emmené des personnes ayant des « besoins complexes » en détention du jour au lendemain, alors que toutes les alternatives ont été épuisées.

Publicité 6

Contenu de l’article

McLeod a déclaré que le plan décennal existant en matière de santé mentale et de toxicomanie devrait prendre fin en 2024.

« Tant de bon travail a été accompli au cours de la dernière décennie dans le cadre de ce plan et sa conclusion constitue une opportunité de renouveler notre détermination à recentrer nos efforts pour relever ce défi important », a-t-il déclaré.

tjames@postmedia.com

Histoires connexes

Certaines plateformes en ligne bloquant l’accès au journalisme dont vous dépendez, notre site Web est votre destination pour obtenir des informations de dernière minute, alors assurez-vous de mettre TheStarPhoenix.com dans vos favoris et de vous inscrire à nos newsletters afin que nous puissions vous tenir informé. Cliquez ici pour vous abonner.

Contenu de l’article

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail : vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Publicité 1

[ad_2]

En LOcal

Back to top button