Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Santé. La bronchiolite progresse, 10 régions sont en phase épidémique dont la Franche-Comté

[ad_1]

La bronchiolite progresse en France. Les régions Hauts-de-FranceLa Bourgogne-Franche-Comté, la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie viennent d’entrer en phase épidémique, a indiqué mercredi Santé publique France. Cela porte à 10 le nombre de régions en phase épidémique en France métropolitaine. Seule la Corse semble épargnée par la maladie, les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur étant classées « pré-épidémiques ». Outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane sont également en phase épidémique.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur  » J’accepte « des cookies et autres traceurs seront placés et vous pourrez visualiser le contenu (Plus d’information).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies »vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix



Durant la semaine du 30 octobre au 5 novembre, « l’activité liée à la bronchiolite a augmenté significativement en France pour tous les indicateurs de surveillance syndromique : actes médicaux SOS Médecins, passages aux urgences et hospitalisations après passage aux urgences pour bronchiolite ». observe l’organisme de santé publique. Dans le détail, 745 actes médicaux SOS Médecins pour bronchiolite ont été réalisés auprès d’enfants de moins de deux ans. Cela représente 9,2 % de l’ensemble des actes médicaux dans cette tranche d’âge.

3 870 passages aux urgences pour bronchiolite ont également été enregistrés. La grande majorité de ces passages aux urgences concernent des tout-petits, âgés de moins de 1 an (92 %).

Après leur passage aux urgences, 1 311 enfants ont dû être hospitalisés (33,1 % des hospitalisations dans cette tranche d’âge). Ici aussi, les tout-petits sont surreprésentés (95%). Santé publique France dénombre également 25 hospitalisations en services de réanimation pour bronchiolite chez des enfants de moins de deux ans.

Mesures barrières à adopter

Les indicateurs restent cependant inférieurs à ceux de l’année dernière à la même époque, notamment grâce au nouveau traitement préventif, Beyfortus, disponible depuis mi-septembre.

Mais cette hausse des indicateurs inquiète les autorités sanitaires, à l’approche de l’hiver. Le taux de positivité au virus respiratoire syncytial (VRS) – principale cause de bronchiolite – était en augmentation dans les hôpitaux de toutes les tranches d’âge la semaine dernière. « D’autres virus susceptibles d’induire des bronchiolites ont continué à circuler, notamment les rhinovirus », note également Santé publique France.

« Il faut être particulièrement vigilant »

Dans ce contexte, « il faut être particulièrement vigilant et appliquer les mesures barrières, notamment en présence d’enfants de moins de deux ans », insiste l’organisation. Mais ces réflexes sont encore trop peu acquis par les Français, révèle par la même occasion l’enquête CoviPrev

sur l’évolution de l’adoption des gestes barrières. Ainsi, si 60 % des sondés se disent prêts à continuer à respecter ou à respecter plus souvent les gestes barrières en cas de retour de l’épidémie de Covid 19, seuls 22 % disent la même chose pour une autre maladie de l’hiver. Seuls 15 % des sondés déclarent porter systématiquement un masque en présence de personnes vulnérables.

Toutefois, « les mesures d’hygiène sont efficaces », rappelle un communiqué diffusé ce jeudi par 24 structures de santé, dont la Société française de pédiatrie et l’Association française de pédiatrie ambulatoire. Ces structures appellent chacun à contribuer au renforcement de la lutte contre les infections respiratoires hivernales, notamment en exploitant au mieux les stratégies de prévention des infections par le RSV chez les nourrissons. Pour rappel, portez un masque si vous présentez des symptômes, lavez-vous les mains avant et après chaque change, tétée, repas ou câlin ; Aérer régulièrement son logement, ne pas partager de biberons, tétines ou couverts non lavés et ne pas fumer à proximité des bébés et des enfants font partie des bonnes pratiques à adopter pour faire face à la bronchiolite.

Enquête réalisée du 11 au 18 septembre 2023.

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button