Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Santé. Comment les punaises de lit détruisent votre santé mentale

[ad_1]

Se faire piquer par des punaises de lit au cinéma ou dans le train… Voilà les mésaventures que de nombreux internautes racontent depuis plusieurs semaines.

Piqûres rouges regroupées en grappes prurigineuses. Voici la principale réaction aux punaises de lit. Mais certains, moins visibles, sont tout aussi réels. A savoir l’impact psychologique de ces acariens.

Et pour cause, se débarrasser de ces bestioles est très complexe. Alors logiquement, en plus de l’idée répugnante de partager votre maison ou vos espaces de loisirs avec ces nuisibles, le temps passé à tenter de vous en débarrasser peut rendre fou. Et ce n’est pas une métaphore.

Un risque de stress post-traumatique

Une étude a confirmé en 2012 l’impact réel sur la santé mentale des victimes. Des chercheurs américains de la Mississippi State University ont observé des symptômes émotionnels négatifs modérés à sévères liés aux piqûres de punaises de lit. Certaines de ces manifestations psychologiques allaient même jusqu’à répondre aux critères du syndrome de stress post-traumatique, selon les auteurs.

D’autres travaux plus récents ont montré que les personnes vivant dans des maisons infestées pouvaient souffrir de stress, de paranoïa, de troubles du sommeil, d’insomnie et de dépression.

Des chercheurs de l’Université Purdue (Indiana, États-Unis) expliquent que « quand on a des punaises de lit, tout change. Vous consacrez toute votre attention à vous en débarrasser. » Ainsi, en cas d’infestation parasitaire dans leur logement, les personnes sont 5 fois plus exposées aux troubles anxieux et dépressifs par rapport à celles qui en sont épargnées.

Imaginer être en contact avec des punaises de lit peut ruiner votre vie. « Même les personnes qui pensaient à tort que leur maison était infestée ont montré une dépression accrue et se sont éloignées des autres », poursuivent les auteurs. « Imaginer que quelque chose boit leur sang pendant leur sommeil rend les gens vulnérables. »

Comment s’en débarrasser?

Evidemment, il est difficile d’agir lorsque le lieu infesté est un cinéma ou un train. Mais à la maison, commencez par passer soigneusement l’aspirateur sur tous les matelas et dans tous les coins possibles à l’intérieur et autour des lits. N’oubliez pas non plus les rideaux, les plinthes, les dos des tableaux… Une fois l’opération terminée, jetez immédiatement le sac de l’aspirateur.

Idéalement, ajoutez un nettoyage vapeur à 120°C. « La punaise de lit ne résiste pas à la chaleur », souligne 60 millions de consommateurs. « Nettoyer le matelas, les tapis, les rideaux, les canapés, les meubles avec un nettoyeur vapeur peut contribuer à l’éradiquer. »

Pour le linge, mettez tout ce que vous pouvez dans la machine à plus de 60°C. « Procédez avec méthode : transportez tout le linge de lit et les vêtements stockés à proximité du lit dans de grands sacs poubelles bien fermés », décrit l’association de consommateurs. « Videz ces sacs directement dans la machine à laver, puis jetez-les. Même technique avec les couettes et les oreillers, que vous pourrez apporter à la laverie. »

Enfin, une congélation à -20°C pendant 72 heures peut également aider. Ces insectes succombent en effet au froid extrême.

[ad_2]
Fr1

Back to top button