Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Samuel Montembeault a refusé l’invitation à se battre de Jeremy Swayman

[ad_1]

Nous avons vraiment eu droit à un sacré match de samedi soir hier entre les Canadiens de Montréal et les Bruins de Boston.

Cela faisait bien longtemps qu’on n’avait pas ressenti une telle rivalité entre les deux clubs.

Les Bruins avaient remporté les dix dernières rencontres entre les deux équipes avant hier soir.

Il y avait de l’animosité dans l’air, encore plus en troisième période.

Le Canadien a donné le ton de la période avec ses deux buts en 27 secondes, qui ont réveillé la foule qui s’était quelque peu endormie en deuxième période.

Cette troisième période nous a vraiment offert tout un spectacle, que ce soit avec un but refusé des Bruins, un 5 contre 3 défendu à la perfection par le CH, un but de Brad Marchand et plusieurs mêlées et escarmouches dont une qui aurait pu mener à un combat de gardes. .

Ah oui, une bagarre de gardien ?

Eh bien oui, après une longue mêlée provoquée par l’acharnement de Brendan Gallagher devant le filet de Jeremy Swayman, le gardien des Bruins, qui avait perdu son casque, a adressé une invitation à Samuel Montembeault, ce que ce dernier a refusé.

Voici la séquence complète.

Ne vous inquiétez pas, je pense que Kaiden Guhle a enlevé le sourire du visage de Jeremy Swayman.

Bref, on aurait pu assister à un bon moment hier au Centre Bell si Montembeault avait décidé de se joindre à Swayman.

Le gardien du CH a toutefois expliqué que la défaite fera beaucoup plus mal à Swayman qu’un combat, comme on peut le lire dans l’article de Jean-François Chaumont du Journal de Montréal.

«Je l’ai vu me faire signe. Il voulait que j’y aille, mais je ne voulais pas. J’ai dit à Martin (St. Louis) que de toute façon, je ne frappais pas assez fort. Je pense que la défaite lui fera encore plus mal. » – Samuel Montembeault

C’est une sage décision de la part de Montembeault qui a également réalisé un excellent match contre l’une des meilleures, sinon la meilleure équipe de la LNH.

Parlons maintenant d’un autre joueur impliqué dans cette mêlée, Brendan Gallagher.

Honnêtement, c’était vraiment beau de voir Gally partir hier soir.

Il était vraiment le Gallagher baveux, arrogant, fatiguant et travailleur du bon vieux temps, et ce, contre les Bruins de Boston, rien de moins.

Cela fait tellement de bien de le voir jouer comme il en est capable, quelque chose que nous ne pensions plus possible pendant deux saisons.

Nous lui devons vraiment nos excuses, car en ce moment, Gally est au cœur de la réussite du Canadien.

Le numéro 11 du Tricolore mérite vraiment tous les éloges du monde en ce moment, même ceux de Brad Marchand.

Oui, oui, de Brad Marchand.

Après le match, le capitaine des Bruins a salué le travail de Gallagher et le joueur important qu’il est.

C’est Jonathan Bernier du Journal de Montréal qui a rapporté les propos du numéro 63 des Bruins.

« J’ai beaucoup de respect pour les joueurs qui ont un haut niveau de compétition, qui laissent tout sur la glace. Gallagher est le genre de gars avec qui vous gagnez, le gars que vous voulez dans votre équipe lorsque vous arrivez en séries éliminatoires. » – Brad Marchand

Ça fait plaisir de voir Marchand, un joueur détesté à Montréal, prendre le temps de complimenter un adversaire montréalais.

Entre nuisibles, c’est respectable, peu importe.

Beaucoup de

– Le Rocket sera en action aujourd’hui.

– Wow, un planning de fou !

– Ce sera un beau moment pour lui.

– À suivre.

– Bien joué !



[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button