Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Royaume-Uni | En difficulté, Rishi Sunak rappelle David Cameron au gouvernement

[ad_1]

(Londres) En difficulté dans les sondages à quelques mois des élections, le Premier ministre britannique Rishi Sunak a créé la surprise lundi en rappelant au gouvernement son prédécesseur David Cameron, l’homme du référendum sur le Brexit, comme chef de la diplomatie.




Attendu depuis des mois, un changement de gouvernement conservateur semblait inévitable pour limoger la très droite ministre de l’Intérieur Suella Braverman, dont les critiques à l’égard de la police la semaine dernière constituaient une provocation de trop.

Royaume-Uni | En difficulté, Rishi Sunak rappelle David Cameron au gouvernement

PHOTO TOBY MELVILLE, REUTERS

La ministre de l’Intérieur, Suella Braverman, a perdu son emploi.

Mais personne ne voyait venir le retour sur le devant de la scène, à 57 ans, de David Cameron, qui avait convoqué le référendum sur le Brexit et fait campagne pour le maintien dans l’Union européenne, son échec plongeant son parti et le Royaume-Uni dans plusieurs années de chagrin.

Celui qui a été Premier ministre de 2010 à 2016 a déclaré vouloir mettre son expérience au service des « défis vitaux » du moment, citant « la guerre en Ukraine et la crise au Moyen-Orient ».

« Je suis en désaccord avec certaines décisions particulières, mais la politique est un travail d’équipe (…) et je pense que Rishi Sunak est un bon Premier ministre qui fait un travail difficile dans une période difficile », a-t-il déclaré. cela se justifiait à la télévision.

Un recentrage ?

Arrivé à Downing Street il y a un peu plus d’un an, après les scandales de l’ère Boris Johnson puis l’éphémère Liz Truss, Rishi Sunak, ex-banquier d’affaires de 43 ans, avait besoin de marquer les esprits pour tenter sa chance. recommencer.

Royaume-Uni | En difficulté, Rishi Sunak rappelle David Cameron au gouvernement

PHOTO TOBY MELVILLE, REUTERS

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak

A l’approche des élections législatives prévues au plus tard en janvier 2025, son parti, au pouvoir depuis près de 14 ans, est loin derrière les travaillistes dans les sondages, dans un contexte économique morose.

Le limogeage de Suella Braverman, figure de l’aile droite de la majorité aux ambitions politiques affichées, risque cependant de renforcer les divisions internes au sein de la majorité. Et ce d’autant plus que le retour de David Cameron semble marquer un recentrage, contrastant avec certaines prises de position récentes de Rishi Sunak à l’égard des ultra-conservateurs et de sa tentative d’incarner le changement.

David Cameron « a de l’expérience (…), mais je ne pense pas que ce soit le meilleur choix pour l’opinion publique », a déclaré Alice Kristiansen, 24 ans, interrogée par l’AFP dans les rues de Londres. « Il représente trop le passé et il n’a pas laissé une bonne situation aux conservateurs. »

«C’est une personnalité sûre pour le travail temporaire», déclare Matt Evans, 50 ans. «Je ne pense pas que quiconque estime réaliste que (les conservateurs) resteront au pouvoir après les prochaines élections. »

Avec David Cameron, Rishi Sunak « veut quelqu’un qui ait une certaine influence sur la scène internationale », note Tim Bale, politologue à l’université Queen Mary de Londres. Cet expert, interrogé par l’AFP, y voit une tentative de « distraire » de la crise qui entoure M.moi Braverman et de séduire l’électorat centriste, mais se dit « très sceptique » quant au succès de la manœuvre : « Cela semble désespéré. »

Politique controversée

Il s’agit d’une position cruciale alors que le gouvernement de Rishi Sunak a fait de la lutte contre l’arrivée de migrants outre-Manche sur des bateaux de fortune une priorité.

Les événements ont culminé la semaine dernière lorsque Suella Braverman, connue pour ses déclarations scandaleuses, a critiqué la police de Londres dans un article paru dans le Times, les accusant d’avoir autorisé la marche pro-palestinienne organisée samedi et les accusant de partialité. .

L’article n’avait pas reçu le feu vert de Downing Street, contrairement aux règles habituelles.

Ces déclarations controversées s’ajoutent à une série de polémiques ces derniers mois : elle a qualifié les arrivées de réfugiés d’« invasion » et a plus récemment estimé que certains sans-abri dormaient dans des tentes conformément à un « mode de vie choisi ».

Son départ a lancé un nouveau grand jeu de chaises musicales, après des années d’instabilité constante au pouvoir. Les ministres de l’Environnement et même de la Santé ont changé.

Royaume-Uni | En difficulté, Rishi Sunak rappelle David Cameron au gouvernement

PHOTO JAMES MANNING, PRESSE ASSOCIÉE

Le nouveau ministre de l’Intérieur, James Cleverly

Au ministère de l’Intérieur, Suella Braverman est remplacée par l’ancien chef de la diplomatie James Cleverly, qui a lui-même cédé sa place à David Cameron.

Il s’agit d’une position cruciale alors que le gouvernement de Rishi Sunak a fait de la lutte contre l’arrivée de migrants outre-Manche sur des bateaux de fortune une priorité.

James Cleverly devra assumer une politique très restrictive sur le droit d’asile ainsi que le projet britannique critiqué par l’ONU de renvoyer les migrants irréguliers, quelle que soit leur origine, vers le Rwanda. Cette mesure sera confrontée à un test crucial mercredi lorsque la Cour suprême se prononcera sur sa validité.



[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button