Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

quels sont les problèmes les plus courants ?

[ad_1]

Etes-vous intéressé par la compacte japonaise sur le marché de l’occasion ? Jetons un coup d’œil aux problèmes les plus courants avec la Mazda 3 de troisième génération !

Lancé en 2004, le Mazda3 est une compacte japonaise, qui a depuis été renouvelée avec trois générations au total. Depuis la commercialisation du CX-5 et de l’actuelle Mazda 6, Mazda se sent renaître. La troisième génération de la berline compacte Mazda 3 illustre parfaitement ce virage avec une ligne plus dynamique, caractérisée par un long capot, et l’installation exclusive de moteurs SkyActiv, tant en essence qu’en Diesel.

Même si l’importateur français s’est aventuré, pendant une courte période, à distribuer la variante trois volumes, cette Mazda 3 est quasi exclusivement disponible en version 5 portes sur notre marché. Son gabarit, imposant dans cette catégorie, lui permet d’offrir un espace, notamment aux places arrière, bien au-dessus de la moyenne.

troisième génération (commercialisée entre 2013 et 2019) de la Mazda 3 est un modèle que l’on trouve désormais en grand nombre sur le marché de l’occasion, à des prix commençant à 8 400 euros. Avant de procéder à l’achat, passons en revue le Problèmes les plus courants avec la Mazda 3 troisième génération!

Mazda 3 III : problèmes à surveiller

2.2 Moteur SkyActiv-D : depuis plusieurs mois, de sérieux problèmes sont apparus : culasses fissurées, turbo cassé, pompe à huile rendant l’âme.

Électronique : certains problèmes affectent ponctuellement des équipements comme le système multimédia ou le dispositif de rabattement des rétroviseurs.

Après plusieurs années sans nuages, la Mazda 3 III connaît ses premiers gros problèmes. En cause, le très répandu 2,2 litres diesel, victime de coûteuses avaries. Un bloc déconseillé.

Quel moteur choisir ?

Si vous recherchez un moteur à essence, le 2,0 litres de 120 chevaux (5,6 l/100 km) est un bon compromis. Cependant, plus confortable à haute vitesse qu’à basse vitesse, ce bloc nécessite de rétrograder pour dépasser.

Si vous recherchez un moteur diesel, le 2,2 litres de 150 chevaux (4,1 l/100 km) brille par sa polyvalence. Sans son niveau sonore un peu élevé, ce Diesel aurait tous les atouts d’un moteur parfait grâce à son couple idéalement réparti.

Lire aussi :
• Occasion : 5 Mazda CX-5 à partir de 15 900 €
• Essai : Mazda CX-60 hybride rechargeable 2.5 E-Skyactiv PHEV (327 ch)
• Mazda MX-5 : la future génération sera 100% thermique




[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button