Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

quelle est la situation épidémique dans votre région ?

[ad_1]

L’épidémie de bronchiolite s’étend encore en France. Selon le dernier bulletin de Santé publique France, six régions sont désormais considérées en phase épidémique, tout comme trois départements d’outre-mer.

Avec l’arrivée de l’automne, les cas de bronchiolite, cette infection respiratoire qui touche près de 480 000 bébés chaque année, continuent d’augmenter en France.

Selon le dernier bulletin de Santé publique France publié jeudi 2 novembre, la « part d’activité liée à la bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans aux urgences augmente significativement par rapport à la semaine précédente ».

Selon les indicateurs de surveillance de l’agence de santé publique, 3 189 enfants de moins de 2 ans ont été soignés aux urgences entre le 23 et le 29 octobre, soit une augmentation de près de 35 % en une semaine. dans tout le pays.

6 régions en phase épidémique en France

Alors que la Bretagne, les Pays de la Loire, l’Ile-de-France et la Normandie ont vu leur niveau d’alerte relevé au maximum début octobre, c’est au tour du Centre-Val de Loire et du Grand Is de rejoindre la liste des régions classées en phase épidémique. .

En Outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane sont également fortement touchées par l’épidémie de bronchiolite qui touche chaque année 30 % des enfants français de moins de 2 ans. A l’aide de notre carte ci-dessous, découvrez la situation de l’épidémie de bronchiolite dans votre région.

Dans le même temps, la Bourgogne-Franche-Comté, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont été réévaluées au niveau d’alerte « pré-épidémique », tout comme la Nouvelle-Aquitaine. et Hauts-de-France avant eux. Seuls 3 territoires sont actuellement épargnés par la virulence de l’épidémie : la Corse, la Réunion et Mayotte.

Hospitalisations en baisse par rapport à l’année dernière

Si la bronchiolite, provoquée principalement par le virus respiratoire syncytial (VRS), provoque la plupart du temps de légères difficultés respiratoires, dans certains cas des formes plus graves peuvent conduire à une hospitalisation du bébé.

Le bilan hebdomadaire de Santé publique France note 1.042 hospitalisations après passage aux urgences pour bronchiolite chez des enfants de moins de 2 ans, soit une augmentation de 33% entre le 23 et le 29 octobre par rapport à la semaine précédente.

Toutefois, comme le montre notre graphique ci-dessous, les niveaux actuels restent inférieurs à ceux enregistrés à la même période l’année dernière. En effet, une épidémie sans précédent a frappé le pays en 2022, entraînant l’hospitalisation de milliers de nourrissons avec des difficultés respiratoires.

Un traitement pour contrer l’épidémie

S’il est actuellement trop tôt pour tirer des conclusions, Beyfortus de Sanofi, un traitement préventif mis sur le marché européen fin 2022 et qui vise à protéger les bébés de l’infection, pourrait réduire les hospitalisations cet hiver.

Il « pourrait permettre d’étendre la prévention des formes graves de bronchiolite à RSV, via une injection unique, à tous les enfants connaissant leur première saison de circulation à RSV », précisait la Direction générale de la santé (DGS), en juillet dernier.

A l’origine ce traitement était proposé à tous les enfants nés depuis février, mais compte tenu du succès du traitement, il est désormais réservé aux maternités, dans l’attente de stocks supplémentaires.

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button