Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Quebecor gagne des abonnés et réduit sa dette

[ad_1]

Sept jours après l’annonce de mesures « sans précédent » entraînant le départ de 547 employés du Groupe TVA, le conglomérat montréalais Quebecor a présenté jeudi une performance trimestrielle révélant des gains intéressants d’abonnés à ses services sans fil et une réduction de son niveau d’endettement.



Le bénéfice d’exploitation ajusté, qui provient principalement des activités de la filiale Vidéotron, a augmenté de 21% à 624 millions pour les mois de juillet, août et septembre, alors que le consensus des analystes se situait autour de 619 millions.

Le bénéfice ajusté par action de 88 cents a dépassé les attentes de 79 cents. Les revenus du trimestre ont augmenté de 24% à 1,4 milliard, un niveau relativement conforme aux prévisions de Bay Street.

Alors que l’intégration des activités de Freedom Mobile se poursuit et que Vidéotron tente de s’imposer comme le quatrième fournisseur de services sans fil au pays, le grand patron Pierre Karl Péladeau soutient que l’entreprise qu’il dirige réussit à apporter le changement promis dans l’industrie en augmentant la concurrence et en offrant services « abordables ».

«Les données publiées par Statistique Canada en octobre confirment que les prix des services sans fil au Canada ont chuté de près de 20 % depuis la date d’acquisition de Freedom par Vidéotron en avril», a-t-il déclaré. dit.

Le remboursement de plus de 250 millions de dettes au cours du trimestre a permis de réduire le ratio d’endettement à 3,39x début octobre, ce que Pierre Karl Péladeau présente comme l’un des ratios les plus bas au monde. industrie des services de télécommunications au Canada.

L’action Québecor est demeurée stable à 30,30 $ jeudi à la Bourse de Toronto.

Quebecor gagne des abonnés et réduit sa dette

« Excellente nouvelle »

L’analyste Vince Valentini, de TD, anticipait une réaction positive des investisseurs après avoir lu la performance financière présentée en matinée, tandis que son collègue Jérôme Dubreuil, chez Desjardins, dit continuer de croire que les bénéfices liés à l’acquisition de Freedom par Quebecor sont toujours pas entièrement reflété dans le cours de l’action.

Vince Valentini souligne que les résultats ont dépassé les attentes à plusieurs niveaux, mais que, plus important encore, Quebecor a réussi à réduire sa dette tout en augmentant le nombre d’abonnés à ses services sans fil qui s’étendent hors Québec depuis l’acquisition de Freedom Mobile.

« Tout en économisant des liquidités pour rembourser la dette, c’est-à-dire en limitant les dépenses de marketing et les subventions téléphoniques, la société a été en mesure de dépasser considérablement les attentes en matière d’ajout de nouveaux produits. abonnés à ses services de téléphonie mobile avec 89 000 ajouts au cours du trimestre, soit près de 20 % de plus que Bay Street. prévisions », affirme-t-il.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour Quebecor et l’industrie canadienne du sans-fil. Si la croissance du marché est si forte qu’elle permet à Freedom d’augmenter considérablement sa base d’abonnés sans recourir à des tactiques de marketing trop coûteuses ou perturbatrices, alors le risque d’une guerre des prix à l’avenir – car il n’y a clairement pas eu de guerre des prix au cours du troisième trimestre – est attendu. rester très faible. »

Cet expert ajoute également qu’il ne voit aucune raison d’anticiper des dépenses « agressives » lors des enchères de spectre qui ont débuté le 24 octobre, ni des dépenses élevées pour acquérir des abonnés au cours du dernier trimestre de l’exercice.

Concernant la réorganisation annoncée au Groupe TVA, entité contrôlée à 65 % par Quebecor, Pierre Karl Péladeau rappelle qu’il n’est pas question que le Groupe TVA disparaisse du paysage médiatique et télévisuel.

« L’objectif du plan de réorganisation est que Groupe TVA puisse continuer à offrir du contenu local original en poursuivant nos investissements et à offrir une information fiable et de qualité. »

Pierre Karl Péladeau n’a pas souhaité commenter les coûts de la restructuration, jeudi. Il a expliqué lors d’une conférence téléphonique que tous les travailleurs qui perdent leur emploi à TVA ne sont pas tous des employés à temps plein et que, par conséquent, les compensations offertes seront différentes.

« Je garderai les chiffres pour les prochaines négociations avec le syndicat », a-t-il simplement déclaré.

Plus de détails concernant les montants liés à la réorganisation seront dévoilés en février prochain lors de la présentation des résultats de fin d’année.

Québecor en bref

Siège social : Montréal
Année de fondation : 1950
Activités : services de télécommunications, médias, sports et divertissement
Principales filiales : Vidéotron et Groupe TVA
Nombre d’employés : plus de 10 000 PDG : Pierre Karl Péladeau



[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button