Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Quatre incendies criminels contre un couple d’entrepreneurs depuis le printemps

[ad_1]

Un couple d’entrepreneurs montréalais a été visé pour la quatrième fois depuis le printemps par un incendie criminel, dont deux fois cette semaine, à Ville Mont-Royal.

Il était environ 2 heures du matin mardi lorsque les caméras de surveillance d’Orit Toledano et David Sellam ont indiqué la présence d’intrus à l’extérieur. Le couple s’est alors précipité pour ouvrir les portes du garage pour annoncer leur présence et appeler le 911.

Malgré leur intervention rapide, lorsque la police est arrivée, les suspects avaient déjà pris la fuite. Les images des caméras de surveillance saisies par les enquêteurs montrent les suspects, bidons d’essence et objets incendiaires à la main, en train de tenter d’incendier un véhicule.

La quatrième fois

Le couple, propriétaire de Media Graph, une entreprise spécialisée en imprimerie basée à Saint-Laurent, a dû être particulièrement sur ses gardes, puisqu’ils ont été victimes de trois incendies criminels depuis mai à leur résidence.

Dimanche soir, des cocktails Molotov ont été lancés sur leurs voitures, causant des dégâts mineurs.

Dimanche soir, les véhicules ont subi des dégâts mineurs après un incendie criminel.

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Fin juin, des méfaits et des incendies mineurs ont été signalés sur les véhicules du couple.

A chaque fois, les voitures étaient garées dans l’allée privée de leur résidence.


FD-TENTATIVE-FEU-GRAHAM

L’entreprise du couple, Media Graph, a été la cible d’un cocktail Molotov le 20 mai.

Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Puis, le 20 mai, leur imprimerie a été la proie des flammes au petit matin. Une vitre a été brisée et un cocktail Molotov a été lancé. Cela a causé des dégâts mineurs et personne n’a été blessé.

« À ce stade, il s’agit plutôt de tentatives d’intimidation », a déclaré une source policière proche du dossier.

Aucune arrestation n’a encore été effectuée dans les quatre cas. Le couple n’a pas répondu à notre demande d’entretien mardi.

Poursuite de 2 millions de dollars

Outre les crimes qui semblent se multiplier à leur encontre, Orit Toledano et son mari David Sellam sont depuis trois ans au cœur d’une véritable bataille judiciaire avec ses frères.

La société du couple a intenté une action civile d’une valeur de plus de 2 millions de dollars contre Eyal et Pinchas Toledano en septembre 2020. Selon la requête introductive consultée par Le journal,Mmoi Toledano a proposé à son frère un emploi dans le service commercial en 2007, malgré son casier judiciaire.

En effet, Eyal Toledano a été arrêté en 2006 dans le cadre de la vaste opération policière Piranha, qui visait à démanteler un réseau de trafics associé aux Hells Angels et à la mafia italienne. Toledano, alors propriétaire du grossiste de voyages Néo-Tours, a reconnu sa culpabilité pour complot, trafic de drogue et gangstérisme. Il a été condamné à 40 mois de prison.

Son frère Pincas, pour sa part, s’est vu proposer un emploi par sa sœur en 2011, après avoir fait faillite personnelle, indique le procès civil.

Selon les allégations du couple, les frères Toledano auraient conspiré pour lancer une autre entreprise d’imprimerie et auraient ainsi sollicité des clients de Media Graph après leur démission. Leurs actions auraient causé des pertes de plusieurs millions de dollars à l’entreprise, notamment après la perte de contrats avec de grandes entreprises comme Swarozsky et Charlotte Tilbury.

L’affaire est toujours en cours et aucun jugement n’a encore été rendu.

Par ailleurs, Mmoi Toledano aurait récemment déposé une plainte pénale contre l’un de ses frères pour fraude et vol de données. Aucune arrestation n’a été effectuée jusqu’à présent.

– Avec Michaël Nguyen

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button