Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Prendre soin de son chien ou de son chat coûte de plus en plus cher

[ad_1]

Aimez-vous votre chien ou votre chat, quel qu’en soit le prix ? L’inflation affecte également nos amis à quatre pattes.

Plus d’un Québécois sur deux (52 %) possède un chien ou un chat, selon un sondage Léger commandé en 2021 par l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ). Nous aurions environ 3 250 000 compagnons à quatre pattes (soit plus de 2,1 millions de chats et plus de 1,1 million de chiens) qui ont besoin d’être nourris, soignés et… câlins.

Certains pensent que la pandémie a atténué notre amour pour eux. Ainsi, les adoptions à la SPCA de Montréal ont augmenté de 28 % l’an dernier, comparativement à l’année précédente.

Or, nos animaux de compagnie prennent de plus en plus de place sur nos relevés de cartes de crédit. Ainsi, le prix de leurs aliments a augmenté de 9,5 % en septembre 2022, comparativement à septembre 2021, selon Statistique Canada.

Mais le budget annuel d’un animal ne se limite pas à la nourriture. Cela varie en fonction de la race, de l’âge et de la condition physique.

Une facture salée

Deux types de dépenses doivent être prévues :

  • courants : nourriture, litière pour chat, trousses de toilette pour chien, friandises ;
  • variables : vétérinaire, toilettage, jouets, accessoires (bols, coupe-ongles, litière, etc.)

Plusieurs études se sont penchées sur l’impact des animaux de compagnie sur les finances des ménages (voir tableau). Mais des dépenses imprévues peuvent entraîner des surprises valant des milliers de dollars.

Une bonne façon de se protéger est de souscrire une assurance pour animaux de compagnie (Desjardins, Trupanion, Petsecure, Pet Plus Us). Or, 65 % des Québécois ignorent son existence, selon la firme HelloSafe, qui ajoute que 16 % des propriétaires d’animaux bénéficient d’une telle protection.

La principale raison qui motive ces assurés ? Le troisième espère réduire les frais vétérinaires. Le prix d’une telle assurance varie selon l’animal et son âge : de 150 $ à 400 $ pour un chat, et de 470 $ à plus de 1 800 $ pour un chien. Ce serait nettement moins cher chez Costco. La franchise varie entre 0 $ et 1 000 $, et la couverture maladie ou accident couvre entre 80 % et 90 % des frais.

Une autre manière de financer des imprévus ? L’ACEF des Basses-Laurentides suggère de créer un compte d’épargne (ou pourquoi pas un CELI) avec de petites sommes à chaque paie. Il est également possible de réduire la facture vétérinaire en se rendant au Centre hospitalier universitaire vétérinaire de l’Université de Montréal (450 778-8111 • bit.ly/3Mk4Q98).

Enfin, adopter dans un refuge certifié par ANIMA-Québec est avantageux. À Montréal et Laval, les chiens et les chats doivent être stérilisés et micropucés. Au Québec, la stérilisation est obligatoire uniquement pour les chats. Enfin, un chat qui ne quitte jamais la maison coûte moins cher à entretenir et à soigner.

Quelques frais annuels

Chien

Chat

Vétérinaire (2 visites annuelles)

De 1000$ à 1700$

De 750$ à 1600$

Stérilisation

De 350$ à 400$

De 250$ à 350$

Vaccins

De 60$ à 200$

De 56$ à 168$

Puce électronique

Environ 70$

Environ 50$

Soins dentaires (détartrage, polissage, radiographies)

Environ 1400$

Environ 1200$

Nourriture

De 450$ à 1000$

De 200$ à 550$

Litière

De 100$ à 300$

Assurance

De 170$ à 1800$

De 150$ à 400$

Articles divers (collier, laisse, coupe-ongles, bol, etc.)

Environ 300 $

Environ 250 $

Permis municipal

Entre 10$ et 20$

Entre 10$ et 20$

Conseil:

  • Surveillez les dépliants pour la nourriture. En revanche, la conservation de grandes quantités est déconseillée pour des raisons de fraîcheur. Il existe une tendance à suralimenter les animaux : suivez les instructions de votre vétérinaire ou celles indiquées sur l’emballage. La nourriture sera plus chère pour un golden retriever que pour un Yorkshire terrier.
  • Il existe plusieurs types de litières (absorbantes, agglomérantes, biodégradables), mais les litières agglomérantes sont généralement moins coûteuses.
  • Achetez des accessoires d’occasion (bols, fontaines, jouets). Les pelotes de laine ou d’aluminium ainsi que les poupées de chiffon constituent d’excellents jouets.
  • Plusieurs tutoriels vous permettent de vous occuper vous-même du toilettage de vos compagnons.
  • Certaines races de chiens sont plus vulnérables aux problèmes de santé liés à la génétique. Les chiens plus gros coûtent plus cher en anesthésiques ou en médicaments. Brossez régulièrement les dents de votre compagnon, car les soins dentaires représentent entre 40 % et 60 % du budget vétérinaire annuel.



[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button